Transbaikal 2016
Remonter Mon histoire Rome 87 Entraînement Photos Palmarès Compétitions 2002-2013 Désert Cup 2001 Egypte 2004 Transmongolie 2006 LADAKH 2010 Etoile Atacama 2013 Cubanita 2014 Crête 2014 Equateur 2015 Ile d'Elbe 2016 Transbaikal 2016 Mannequin occasionnel Parité Mérite Légion d'Honneur Presse Mes Videos Mes videos Sites Amis Mon Club

 


RUSSIE

 LA TRANSBAÏKAL – SIBERIE

14 août 2016 au 01 septembre 2016

14/08/2016

Lever 6h, dur, dur.

Départ en voiture de la maison à 7h. Stéphanie nous emmène jusqu'à la gare de LYON Perrache. Nous laissons sur le quai de gare notre fille

et nos 2 loulous LEA et LENNY avec lesquelles nous venons de passer 10 jours super.

8h 41 – Départ TGV pour ROISSY CDG, direct.

11h 02 – Arrivée, pile à l'heure !

Nous rejoignons le groupe NEDiste au terminal de l'aéroport. Nous sommes 65 personnes un peu fêlées à partir pour la Sibérie

car comme tous nous l'ont demandé : ''Vous allez faire quoi en Sibérie ? Et vous allez avoir froid ?'' Je vous dirai au retour.

14h 30 Vol pour MOSCOU. Nous connaissons déjà pas mal de participants donc le voyage est court et convivial.

17h 30 Atterrissage à Moscou sous la pluie. Il est 1h de plus qu'en France donc 18h 30.

Notre vol pour IRKOUTSK est prévu à 21h 15.......mais retardé, on ne sait pourquoi à 23h 40 !!

L'attente est un peu longue et la fatigue se fait sentir.

Nous décollons à la nouvelle heure prévue et nous volons avec pas mal de turbulences.

Arrivée à 10h 30 locale – en France il est 4h 30 – 6h de décalage dont 5h avec Moscou

(c'est grand la Russie !) et 14h de voyage depuis Paris et 21h 30 depuis chez nous.

J'ai dormi en pointillés et la journée n'est pas finie. Il fait très beau en Sibérie et chaud.

Nous récupérons les bagages, petit détour par l'hôtel pour les déposer et nous partons illico pour un tour de ville en bus puis à pied.

Je suis à côté de mes pompes.

13h 30 pose déjeuner bienvenue.

15h Encore une petite visite à pied et moi toujours à l'ouest !

Vers 16h retour à l'hôtel, enfin du repos.

Fin de journée, nous partons manger dans un resto sur une terrasse face à l'Angara, la rivière qui traverse IRKOUTSK.

Nous mangeons avec Martine et Jacky, nos 2 savoyards que nous avons déjà côtoyés en Equateur.

Et retour à l'hôtel pour une nuit bien méritée.

Nous sommes le 15 août, nous avons fait double journée.

 

16/08/2016

Lever 7h. Les grasses matinées n'existent pas chez NED.

Déjeuner et départ à 8h 30 pour un transfert en car de 220km à travers  la Sibérie.

1h de route plus loin, nous nous arrêtons dans un petit village afin de visiter le musée du Baïkal.

1h de visite, je ne suis plus la guide, je fais la visite tout comme d'autres en regardant ce qui m'intéresse, seule.

Nous reprenons la route à travers la forêt sibérienne.

13h 30 arrêt déjeuner dans un resto de bord de route.

Les VTTistes montent leur vélo pour partir d'ici et nous, nous faisons encore un petit bout de route en bus.

15h – ETAPE 1 -  PETROVA / BOUGOULDEIKA – 18KM

D+ 250m  /  D- 500m

 Départ sur une large piste avec des radadas qui sont souvent de grosses côtes. Pas de virage, c'est pratiquement tout droit.

Je me sens super bien, il fait grand soleil, pas d'ombre et tout va bien. 5Km qui passe vite, puis 10km, une grande descente

d'où l'on voit  une énorme côte !! Donc descente cool, petit replat et on attaque pour 1500m très pentu mais ça va toujours.

Après ce sont de vrais radadas (à la Serge !) et au 15ème une descente d'où l'on voit le village dans la vallée.

Je me laisse couler, tranquille c'est la 1ère ! Nous sommes dans le village au km 16,500 plus que 1500m de plat,

un pont à traverser au-dessus d'une rivière et 800 plus loin arrivée à l'endroit même où nous allons dormir.

 

Nous avons couru sur une belle large piste et j'avais de bonnes jambes, pourvu que ça dooure !!!!!

18km – 1h 37'38

En arrivant, nous montons 4 tentes car il n'y a pas assez de places à l'hébergement et le staff + moi dormons dehors.

18h 30 – Briefing de l'étape 2

Repas et nuit finalement dans une grande pièce palière (salle de jeu) car les tentes étaient vraiment trop humides à cause de la proximité de l'eau.

 L'étape était courte, c'était la mise en bouche, j'avais les baskets légères et l'envie.

5km     27'27

        RAV1  8km     42'42

10km   53'42

15km   1h22'01

        18km   1h37'38

 

17/08/2016

C'est l'anniversaire de Fanchon, pas de SMS ! De plus elle est à Sales, elle n'a pas le téléphone, mais je pense à elle.

 Lever 6h 30

Pas bien dormi du tout, je me lève la tête dans le sac.

7h 30 petit sac pour l'arrivée qui part avec le staff.

8h 30 Départ du camp pour un court transfert.

9h – ETAPE 2 – BOUGOULDEIKA / KRESTOVAYA – 35KM 500

D+ 1040m  / D- 1180m 

Une piste nickel en descente pendant 2km puis nous partons sur la gauche et nous attaquons un chemin de chèvres,

style trail pendant 2km environ, très beau au-dessus du lac Baïkal mais il faut regarder ou l'on pose les pieds !

 

Puis une descente à travers un pré pour arriver dans un chemin qui monte dûr au milieu de la forêt

– très beau on se croirait en Lozère ou à Font Romeu, étrange.

En haut un bus du staff russe avec la musique à tue-tête qui nous passe du Joe Dassin ! Tout va bien.

Vers le 6ème km c'est plat, ombragé, je cours tranquille quand entre le 7 et 8, je prends une gamelle.

Je mets les mains en protection, je suis à terre pas amochée mais je suis un peu KO, ça m'a coupé le souffle.

Nadine et André étaient avec moi donc j'avais du soutien. Je ne repars pas trop confiante pendant plusieurs kms, déstabilisée !

Nadine s’échappe et je continue avec André.

RAV1 – 8km - Didier, je lui laisse ma polaire, je bois un coup et je repars.

La forêt est magnifique et c'est très agréable de courir sur les aiguilles de pins.

Nous débouchons dans une prairie, virage à gauche, gauche, nous traversons la prairie et nous nous retrouvons à nouveau dans la forêt.

RAV2 – 19km – Michel nous accueille, remplissage du bidon et nous repartons.

Arrivée au 20ème km, je ne me sens pas bien du tout, je commence à marcher.

Vers le 22ème, Patrick et François me rattrapent, je ne peux pas suivre, André me laisse.

Entre le 23 et le 25ème, je suis incapable de courir, la tête tourne, les jambes en coton.

J'avale 2 sporténine et 5' plus tard, je me sens mieux, j'étais en hypoglycémie.

RAV3 – 28km – Claudie. Je m'arrête, je mange bananes et pommes, je bois du coca et je repars, top, en courant.

1Km après, un petit col après une descente et plat. Je cours, cours, cours, tout va mieux.

Arrivée au km 33 à ma montre, je vois le panneau NED arrivée 4km !!! Rapide calcul ça fait 37km.

Le moral tombe dans les godasses, je poursuis toujours en descente face au Baïkal. NED Km3 toujours 37km !

Puis le panneau km2, je ne regarde pas la montre ni au km1 quand soudain la ligne d'arrivée.

Finalement 35km 500, ouf pratiquement le taf (35km sur le road book) sur le papier.

Une arrivée dans une des baies du Baïkal. Plage de galets.

Je vais mettre les pieds dans l'eau, mais ce n’est pas très chaud mais les pieds étaient très noirs donc...

Je me change et j'attends la navette qui nous emmène en coupant à travers la montagne à notre hébergement, la ferme.

Nous sommes dans une chambre à 4 avec Dominique BORDET et sa femme Danièle.

Douche au bania puis je monte 400/500m plus haut, là où la moitié du groupe est logé et où nous mangeons.

Moment tranquille puis briefing de la 3ème étape et repas.

Nous redescendons dans la nuit, à pied Claudie, Didier, Michel et moi

Coucher 21h 40

Belle étape forestière mais gros coup de pompe entre le 20 et 25ème km.

Un blessé Jean-Michel qui s'est fracturé le coude, il sera rapatrié en Corse et opéré.

5km     34'35

            RAV1  8km    

10km   1h10'15

15km   1h46'41

             RAV2 19km   g 2h13'53

20km   2h24'50

25km   3h07'02

             RAV3 28km   g 3h27'55

30km   3h43'55

35km   4h14'13

                                   35km500        4h18'24

 

18/08/2016

Lever 6h10 – J'ai super bien dormi mais je suis en vrac, dos coincé. Il faut dire que le lit c'était planche de bois !

J'ai fermé la valise et le petit sac d'après course pour le transport à 7h 30.

Je monte péniblement déjeuner à l'auberge puis je redescends tranquille.

Le dos se dérouille et je mets un emplâtre chauffant, ça fait du bien là où ça fait mal comme dirait l'autre !!

Le départ de l'étape se fait de notre campement

9h – ETAPE 3 – KRESTOVAYA  / BAIE D'AYA – 30KM 900

D+ 684m  D- 690m

Je pars comme je me sens et je me retrouve en tête pendant 7/800m ! Mais que font-ils ?

C'est faux plat montant pendant 3km800, nous tournons à droite et une grosse côte jusqu'au km5

et nous arrivons sur un magnifique plateau, la steppe comme en Mongolie, il y a 3 lacs.

Je regarde de tous les côtés pour en avoir pleins les yeux.

Soudain André devant moi crie ''vipère'' elle est en plein milieu de la piste, tête levée, gueule ouverte prête à mordre. Je fais un détour.

Je me sens bien, le dos va et chauffe ! Le paysage est splendide. Descente en forêt.

Km 9 – RAV1 – Didier, je lui annonce mon n°, le 42 car je ne porte plus mon dossard, je le garde nickel.

Je remplis le bidon, mange 2 morceaux de bananes et je poursuis avec André. Nadine est 100m devant nous.

Forêt, steppe, nous courons tranquille

Km 17 – RAV2 – Michel, il y a du monde à son ravito. Nous avons rejoint les marcheurs et des coureurs partis 1h avant nous, Dominique, Marc.

Km 17,800 après avoir contourné une baie du Baïkal, nous prenons à gauche, grosse côte de 2km 700, on se croirait en montagne, ça tire sur les mollets.

Au sommet, basculement dans une descente qui fait ''bobo pattes'' – descente jusqu'au 22km et à nouveau une longue montée.

Km24 - RAV3 – Claudie, je prends un ravito conséquent, je ne vaux pas avoir de problème comme hier, je mets du coca + eau dans le bidon.

Petit 360° et je regarde la vallée derrière moi, superbe, arrêt photo.

C'est vraiment comme la Mongolie, des étendues immenses, un moment de sérénité.

Je passe le col nouveau descente très casse pattes, le terrain est bon mais la pente, aie, aie, aie heureusement le paysage vaut le détour,

une large vallée avec une rivière, un petit village à gauche adossé à la montagne.

Arrive le KM5 NED – ce qui veut dire qu'il reste 5km avant l'arrivée – regard à ma montre ! + 1km400 là le moral bascule dans les baskets

mais je continue à courir. KM4, idem, puis le KM3 et le KM2 l'écart s'est un peu réduit. Dernier km qui ne fait pas 1 et arrivée  30km930 à ma montre.

Serge tu nous mets du rab !!  30KM prévu

Petite collation, vite fait et nous montons à 10 dans un minibus pour rejoindre le campement.

Splendide hébergement dans la baie d'Aya, des petits bungalows ultra moderne + de logements dans les chambres des employés

et enfin des tentes pour le staff. Donc nuit en tente pour moi aussi mais nous sommes une vingtaine donc moins seule.

On monte 6 tentes et installation.

Je prends ma douche dans le bungalow de Liliane et Marc , salle de bain tip top.

15h repas au bar car dans la salle il n'y a pas assez de places et après petite lessive.

Balade sur la plage et discussions à droite, à gauche.

18h 30 briefing de la journée de demain.

Je récupère 2 matelas de transat et les mets dans notre tente. Ce soir c'est confort ++

20h Très bon repas

A 21h 45 je suis sous la tente. 

Très bonne et belle étape et tout allait bien.

5km     34'23

            RAV1  9km     57'26

10km   1h05'24

15km   1h35'26

             RAV2 18km   g 1h47'03

20km   2h14'15

             RAV3 24km   g 2h41'39

25km   2h52'21

30km   3h24'14

                                   30km930        3h53'53

 

19/08/2016

Lever 6h10. J'ai super bien dormi sous la tente sur le matelas de transat, j'ai même eu chaud !

On plie bagages, matelas et tente

Petit déjeuner tranquillement.

9h – ETAPE 4 – BAIE D'AYA  /  SAKHURTA – 29KM 600

D+ 620m  D- 320m

Nous partons devant le portail de l'hébergement.

Il fait gris, j'ai mis le coupe-vent ! On attaque d’entrée par un faux plat montant d'environ 2km puis une grande pente de 1700m, vent de face.

Pas échauffés, petite température, le top pour se mettre en route.

Nous arrivons sur un plateau, grande ligne droite avec petits radadas. Je me sens bien et je pense que je vais un peu vite.

Je suis avec Roland devant et André derrière moi. Bon train pour tous les 3.

Bifurcation à gauche, toujours sur le plateau, les grands espaces, l'immensité, j'adore.

Km9 – RAV1 – Didier, seul, à côté d'une maison perdue au milieu de nulle part.

C'est reparti pour un long chemin toujours tout droit à côté d'une ligne électrique, on se croirait au far west, manque plus que Lucky Luke !!

La tête va, les jambes suivent.

Km 17,800 – RAV2 – Michel, il me remplit le bidon, je prends un morceau de pomme + banane et je le laisse. Longue côte de 1800m environ,

je marche SEULE puisque j'ai perdu mon 1er compagnon Roland et le second André n'a pas suivi.

Descente jusqu'au km24 – RAV3 – Claudie, petits mots et morceaux de pommes et je repars.

Après je prends à droite dans un paysage très rocheux, la vallée des esprits endormis et le chemin monte à travers les rochers, c'est trop beau.

Me voilà au KM5 NED avec 30 km 500 à ma montre, ça ne va pas ça !, KM4 toujours pareil, KM3 on redescend, je vois les autres au loin, KM2,

j'en ai marre mais je cours quand même et ça remonte avec des radadas. KM1 très très proche de l'arrivée puisque je vois la banderole !

Quand j'arrive, mes prédécesseurs m'encouragent dans la dernière côte. Arrivée 29km600 (29km sur le RB)

Petit ravito d'arrivée. Nous sommes sur un belvédère un peu venté, je vais me changer dans un coin.

Après c'est transfert jusqu'à l'hébergement.

Ce sont des petits chalets au-dessus du lac Baïkal.

Je récupère nos valises et je vais jusqu'à la chambre. Grosse douche. Michel arrive avec le staff.

Bon repas sur la terrasse du resto à notre chambre individuelle cette fois.

Je pars faire un tour, appareil photo en bandoulière au-dessus des chalets, c'est plein de fleurs.

19h Briefing de la 5ème étape puis repas du soir que nous finissons avec une glace.

21h 30 retour à la chambre, bouclage des valises et dodo, la journée de demain s'annonce rude.

5km     33'23

            RAV1  9km     55'30

10km   1h04'06

15km   1h34'06

             RAV2 17km800        g 1h54'30

20km   2h14'26

             RAV3 24km   g 2h39'11

25km   2h48'17

30km   3h24'14

                                   29km600        3h19'20

 

20/08/2016

Lever 5h 30 ! Nous portons les bagages au bus et nous déjeunons, dur, dur, pour avoir de l'eau chaude pour le thé, j'y vais 4 fois !!

Nous partons de l'hébergement pour aller prendre le bac pour traverser sur l'île d'OLKHONE.

1/4h de bateau et débarquement.

Nous montons dans le bus, 6km de transfert et nous sommes au milieu de nulle part dans la steppe et lieu de la ligne de départ.

9h – ETAPE 5 – KHOUJIR – 30KM 500

D+ 870m  D- 753m

C'est parti, montée 5km au milieu de la steppe puis une descente et une belle grosse côte où les VTTistes doivent pousser le vélo car il y a du sable.

KM9 – RAV1 – Didier, je remplis mon bidon qui était bien vide car il fait très chaud et qu'il n'y a pas un arbre et je poursuis mon bonhomme de chemin.

Je n'ai pas de compagnons, ils sont devant moi mais ça va bien. Entre steppe et taïga, ça me plaît, je regarde le paysage et j'emmagasine les images.

J'ai de la chance de vivre cette aventure ; Comme dit Serge ''vous faites partie des 1% de voyageurs hors catégorie'' aussi je profite.

KM16 – RAV2 – Michel, en bas d'une descente au milieu d'une clairière, il n’est pas bien là ?

17èm km à nouveau une côte longue et difficile.

Au 22ème petit coup de mou, ma tête n'a plus envie de forcer, mes jambes vont pourtant bien.

KM24 – RAV3 – Claudie au milieu de la forêt. Je remplis le bidon de coca + eau, je mange pommes et bananes et c'est reparti.

KM5 NED rapide calcul 30km700 (31km sur le RB), youpi, aussi je caracole sur la piste plutôt descendante

en essayant de courir dans le sable pour amortir les chocs aux tibias et genoux qui souffrent un peu.

KM4 toujours au-dessous de 31km, KM3 c'est plat et je cours, KM2 un peu descendant.

En face, il y a 2 chemins qui grimpent dont un à un belvédère et …....je vois les bus, donc ?

KM1 une bonne grosse côte pour terminer au sommet.

Etape difficile et très montagneuse mais ça allait, de plus j'ai couru seule à mon allure, comme je voulais.

Moitié du raid,  plus que où encore 5 étapes. 

Après j'attends un bus pour aller à l'hébergement 5km au-dessous.

Michel et le staff n’arrivent pas trop longtemps après les coureurs. Nous récupérons nos chambres, grand luxe !

Avec salle de bain, eau chaude et WC. Nous sommes divisés en 2 groupes, les autres sont dans des petits chalets.

Nous invitons quelques personnes à prendre la douche chez nous, chacun son tour.

14h 15 repas très frugal dans notre auberge et petite sieste réparatrice de plus d'une heure !!

Jacky qui doit accompagner Martine montre à Michel comment enregistrer les résultats et je lui dicte les temps et les noms.

19h Briefing et repas dans notre auberge, tous ensemble autour de la même table. Une bonne quinzaine. L'ambiance est joyeuse et le repas excellent.

Retour à la chambre et extinction des feux.

Etape rude, 2 blessées : Monique qui a fait une chute en marchant  s'est vraiment esquintée le visage, arcade, pommette, nez et menton

et surtout Martine qui en rentrant de l'arrivée à l'hébergement 5km plus bas a fait une énorme chute à VTT.

Apparemment la roue avant a sauté et elle a fait un vol plané. Grosse commotion, traumatisme.

Elle sera héliportée jusqu'à IRKOUTSK pour passer un scanner.

5km     34'16

            RAV1  9km     1h02'01

10km   1h09'49

15km   1h42'29

             RAV2 15km500        g 1h46'00

20km   2h20'29

             RAV3 23km700        g 2h43'36

25km   2h59'30

                                   30km500        3h33'59

 

21/08/2016

Lever 6h15 – Les autres hébergés allemands ont fait du bruit cette nuit.

Bon petit déjeuner et départ 8h30 pour un transfert de 18km en bus.

9h 15 – ETAPE 6 – OULAN KHOUCHOUN / CHOUNTE – 26KM 400

D+ 400m  D- 350m

Après 1km de descente, côte de 2km sur une piste sableuse. Nous entrons dans la forêt toujours sur le sable,

on dirait les Landes, superbe pas facile à courir mais c'est beau.

Nous passons tout prêt d'une plage et nous attaquons une belle montée au km7 puis une descente en pente douce jusqu'au km8, 700 – RAV1

– Didier, nous attend à l'ombre. Bidon et bananes et c'est reparti pour une grimpée de 2km environ sur une piste complètement défoncée,

pleine d'ornières et au sol très dur, pas agréable du tout à courir. Km12 nous sommes sur un plateau, la steppe, radadas, ligne droite

et du vent mais avec le soleil. Descente du km15 au 16,8

– RAV2 où Michel me ravitaille.

On coupe à travers un grand pré pour rejoindre la piste qui monte, monte, monte en pente régulière mais ça va.

KM 23,7 – RAV3 – Claudie, bidon de coca, la piste est droite avec rien d'autre autour, sinon au loin le lac Baïkal.

KM4 NED distance exacte – 200m toujours ça de pris, KM3 idem, KM2 ça descend mais au loin on voit l'arrivée et elle est au sommet d'une montagne !

J'accélère dans la descente, KM1 montée, je ne vois plus l'arrivée cachée par la pente. Dernier sprint et hop fini. 26Km400.

1 journée ½ de repos devant nous.

L'endroit est majestueux. Nous pique niquons sur place, le staff sibérien a préparé à manger. Soupe de poisson/pommes de terre + salade et mortadelle et thé.

 

Après c'est séance photo pour tous et nous allons jusqu'au Cap Khoboï, magnifique site également.

Nous rentrons jusqu'à notre auberge pour un moment cool bien mérité.

19h Briefing de la journée de repos de demain.

Très belle journée chaude, j'ai pris de  belles couleurs, les autres aussi d'ailleurs. 

5km     g  29'35

10km   g  1h05'05

15km   g  1h36'24

            RAV2  g  16km700        g  1h46'28

20km   g  2h10'04

             RAV3 g  23km800        g 2h22'14

26km   2h50'43

                                   26km400        2h53'24

 

22/08/2016

Ce matin c'est grasse mat ! Lever à 8h. Un petit déjeuner très tranquille.

Il ne fait pas beau, le temps est gris et nous aurons droit à une petite pluie fine.

Nous partons visiter KHOUJIR et son rocher. KHOUJIR c'est la ville où nous sommes depuis avant-hier.

 

 

Petit tour dans les boutiques de souvenirs et au supermarché. Il y a tout au même endroit, alimentation, bricolage, vaisselle, habillement

mais en beaucoup plus petit que nos grandes surfaces et certains produits, les mêmes qu'en France sont vendus 3 à 4 fois moins cher que chez nous !!

Ne nous prendrait-on pas pour des pigeons ?

Retour à l'auberge pour manger, bouclage de la valise.

15h 30, nous posons nos bagages au bus et nous allons à pied sur la plage, lieu de notre embarquement pour la traversée du lac – 80km en bateau.

17h 35, nous embarquons après un chargement épique des bagages, vélos et matériel pour le staff.

Il ne fait pas très beau, ni chaud toute la traversée aussi nous restons à l'intérieur.

Débarquement 3h 30 plus tard, chaîne humaine pour débarquer le bazar nédistes !!

Nous montons dans un bus et 15' plus tard, nous sommes à notre nouveau logement chez l'habitant à OUST BARGOUZINE.

Notre logeuse nous accueille.

Nous sommes 7 chez elle. Claudie, Liliane et Marc André, Francis et Serge qui ont la petite maison au fond du jardin et Michel et moi.

Nous, nous installons et nous faisons grand honneur au très bon repas que notre hôte a préparé.

Nous regagnons chacun notre chambre après cette journée de repos bien remplie.

La maison mitoyenne est occupée par Serge, Didier, Vincent notre photographe de choc ! Jean-Pierre le toubib, Guy, Jacky

et Martine de retour parmi nous après son passage à l'hôpital, elle va bien mais est très marquée.

Jean-Louis et la jeune Irina notre accompagnatrice très sympa.

 

23/08/2016

Lever 7h30, ce matin temps gris – Copieux petit déjeuner – Michel part avec le staff à 8h et nous, nous partons à 10h pour un transfert de 15' en bus. 

10h 30  – ETAPE 7 – LAC ARANGATOUÏ – 17KM

D+ 105m  D- 135m

 

Nous courons dans le parc national. Aujourd'hui c'est forêt et parcours plat avec de tous petits radadas.

Dès le départ, rien ne va. J'ai les jambes en vrac, les quadriceps complètement coincés !

Je ne me fais pas de bile, je pense que ça va aller en chauffant au fil des kms.

Les autres sont partis tambour battant et moi je fais ce que je peux et......je peux peu !! La tête va mais les gambettes ne suivent pas.

Tout d'abord c'est forêt d'épineux et piste sableuse pendant 6km puis des feuillus, des bouleaux et une piste plus terreuse.

KM8, 600 – RAV1 – Didier qui s'aperçoit que je ne suis pas top, effectivement, mes jambes ne veulent rien savoir.

François, Patrick S, Paul et Pascal puis Evelyne me doublent, je suis incapable de suivre l'un d'eux.

Arrivée 17km 300 fraîche dans la tête. Je me suis dit tout au long de l'étape que ça allait revenir, que nenni, rien, un jour sans.

Finalement le jour de repos m'a plus cassé que reposé.

On verra la prochaine, demain est un autre jour. 

A midi, nous pique niquons dans la clairière, lieu de notre arrivée. Le soleil est revenu et il fait grand beau.

Retour en bus par la même piste mais c'est dur, dur. Le 4X4 casse et nous sommes de retour vers 17h30.

Bonne douche et gros massage des jambes.

A 18h 30, nous sommes quelques-uns avec Serge à aller visiter le centre d'entraînement de ski de fond de OUST BARGOUZINE,

centre modeste construit par la volonté et les mains d'un seul homme, le directeur.

20h, repas dans notre famille très copieux et succulent :

Tomate mayo/concombre – P de terre vapeur – gratin de Omoul/oignon/tomate/fromage (un délice)

– gâteau de crêpe au fromage (hum) – gâteau style kouglof.

Discussion autour de la table et retour dans notre chambre.

5km     29'12

            RAV1  8km600          50'26

10km   1h00'21

15km   1h33'07

                        17km 300       1h48'12

Une bonne journée mais sportivement difficile.

 

24/08/2016

Lever 6h 30 – petit dé j et préparation du sac. J'ai dormi par terre sur le matelas ! Le lit c'est une planche, c'était mieux mais où est mon lit ?

Je me masse les jambes avant de partir, j'espère que ça ira mieux qu'hier.

Ce matin il fait nuageux mais je pense que ça va se lever.

8h 35 Nous sommes en retard, on devait partir à 8h. On fait le tour des maisons pour  récupérer les autres.

A la sortie de la ville, arrêt, un minibus a un pneu dégonflé ! Réparation sur place.

Nous repartons pour 2h de transfert. Nous arrivons dans les dunes de Bargouzine, autour de nous la rivière du même nom et du sable.

11h passé  – ETAPE 8 – LA VALLEE DE BARGOUZINE – 28KM

D+ 150m  D- 100m 

Départ sur une piste sableuse. Apparemment, les jambes vont mieux. Piste plate puis petite côte au km2 puis à nouveau plat.

Je souffle !! Il ne fait pas super chaud, j'ai mis les manchons. La piste est toute en radadas. Ça va mais c'est un peu hard de courir dans le sable.

KM8,6 – RAV1 – Didier, ravito express.

Arrivée au 10ème km, petit problème, je dois m'arrêter, problème gastrique ! Je repars et je caracole seule au milieu de la steppe.

KM15 – RAV2 – Michel en haut d'une grande dune.

Je m'arrête mange banane et buron (trop bon), je regarde la rivière au-dessous qui fait de grands lacets et je repars,

100m sur la dune et je plonge à nouveau dans la steppe.

Du 15 au 19ème km une traversée épuisante à travers un pré, le terrain est tout bosselé, les pieds ne sont jamais à plat.

Au sortir de ce casse-pieds ! Je suis la piste balisée puis je m'égare, après 100/200m je revins sur le bon chemin.

KM20 – RAV3 – Claudie qui me dit que Serge a écourté l'étape dans les dunes !?? Tout de suite je me dis qu'il n'y aura pas 30 mais prudence, prudence.

Je poursuis sur la longue piste sablonneuse en faux plat montant. Je double les marcheurs 22, 23, 25km quand soudain j’aperçois au loin les bus.

Je pense qu'à moins de nous faire faire un énorme détour, c'est vrai on ne fera pas 30km comme prévu.

J'ai des ailes, enfin petites. 26 puis 27km de plus en descente. 27Km 500, Pascale S qui me demande combien de km

et j'aperçois alors les drapeaux d'arrivée au-dessous de nous. Grande descente avec virage à gauche toute, 80m de plat et ligne d'arrivée, 28kms.

Nous sommes au bord de la rivière Bargouzine.

Nous faisons une haie d'honneur à Martine notre rescapée qui après sa grosse chute a fait l'étape en marchant/courant.

Après, transfert jusqu'à un temple bouddhiste et 30' de visite puis resto pour repas de midi à..15h30.

Ensuite transfert jusqu'à l'hébergement, il est 19h 30 quand nous arrivons, un peu cuits. Une bonne douche bien chaude. A 21h le repas et dodo bien mérité.

5km     29'22

            RAV1  8km600          48'20

10km   59'15

15km   1h34'04

            RAV2  15km              1h34'04

            RAV3  19km800        g 2h03'11

20km   g  2h04'36

25km   g  2h35'07

                                   28km00          g  2h53'05

 Une étape entre rivière et sable et au loin la montagne. Et de plus plus courte.

 

25/08/2016

J'ai bien dormi cette nuit, toujours par terre. Michel et Claudie sont partis à 4h 45 pour aller nettoyer la piste, staff ce n’est pas des vacances ! Ne faut pas croire.

Enfin ! Ce n'est pas toujours aussi difficile que çà !!!!!

Lever 6h45 pour moi. Départ 8h pour 30' de transfert. 

9h  – ETAPE 9 – TAÏGA DE GOUCIKHA – 31KM 00 de course + 2KM530 perdue dans la forêt !!

D+ 180m  D- 200m 

Nous courons sur une large piste forestière, je cours sans me préoccuper des autres et tout va, Alain est dans ma roue.

7Km500 sur cette très large piste puis nous prenons à gauche sur une petite piste, c'est plus sympa.

KM8,200 – RAV1 – Didier ''ça va ?'' ‘‘Ça va'' bidon rempli je repars.

François me double et je reviens sur Alain qui m'avait distancé et pendant 3km je me sens bien puis soudain plus d’énergie.

KM15 on coupe une route, je double des marcheurs et au 16 j'arrive sur une très large piste, toute droite. Ça m'use physiquement et moralement.

KM19,500 – RAV2 – Enfin ! Claudie, mon bidon était largement à sec !! Elle est à l'entrée du village où nous arrivons.

Bidon coca/eau rempli je repars mais j'ai de moins en moins d'énergie.

KM22 à droite pour rentrer sur une piste plus que défoncée, j'ai mal aux pieds et je suis cuite.

KM24,800 – RAV3 – Michel, je luis dis que ça fera plus de 27km ''oui'' mais pas de total donc je fais un calcul, vu qu'on est à l'opposé du village total + de 30km

Evelyne m'a rejoint au ravito et je m'accroche à elle.

KM26 nous prenons une petite piste sympa au milieu des bouleaux mais je suis fatiguée et la tête ne suit plus !

J'ai Evelyne en point de mire au cœur de la forêt sibérienne. Arrivées à 28km 600 une fourche, 2 chemins pas de balise !!

Nous sommes perdues. Demi-tour, nous trouvons en face de nous Paul et Pascal, nous repartons sens inverse mais ce n'est pas le bon chemin.

Re ½ tour à 4 et nous retrouvons sur le même chemin Danielle puis Sylvie la marcheuse !?!?!

Soudain Pascal voit les balises accrochées dans les buissons sur un tout petit chemin forestier à droite.

Je n'ai plus l'envie de continuer et encore moins d'aller vite pourtant c'est plat. Je trottine 30, 31km

et soudain Dominique ''il reste combien'' ''1km voir un peu plus'' découragée

6/700m dans une jungle où il est impossible de courir et de mettre un pied devant l'autre

puis après le 33km une rivière à passer sur un pont en planche complètement écroulé.

Jean Pierre le toubib me dit de passer sur les 2 planches branlantes, c'est niet, alors dans la rivière, encore moins on ne voit pas le fond !

Alors Stéphane me prend sur ses épaules. Ça bouge, j'ai la trouille, je ferme les yeux, j'ai les larmes aux yeux de peur.

Serge me demande si ça va. Pas de réponse. Je passe l'arrivée 200m plus loin.

J'ai fait 33km 500 soit 2km500 de plus que l'étape qui elle devait faire 27km 500 mais en réalité en faisait 31km.

Je pars dans un coin pour reprendre mes esprits. Petit thé chaud, je me change et je retourne remercier Stéphane et lui faire la bise.

Il a sauvé 5, 6 femmes aujourd'hui !!

Dure étape, heureusement il n'en reste plus qu'une courte mais pas facile apparemment. On verra demain.

Nous pique niquons sur place puis nous rentrons à la maison.

Nous buvons une bière avec le staff et les coureurs des 2 maisons puis une bonne grosse douche et un moment cool avec petite sieste.

La dame qui nous héberge nous a fait une lessive, tout est propre et sec. La vie est belle.

Après repas tranquille, ouf on souffle. 

5km     29'20

            RAV1  8km200          48'51

10km   1h01'05

15km   1h29'50

            RAV2  19km500        1h56'17

20km   2h00'53

            RAV3  24km800        g 2h34'08

30km   3h12'18

                                   33km530        3h40'43

 Très dure étape pourtant plate juste avec quelques petits radadas mais au fil des kms je me suis étiolée, j'ai manqué d'énergie et j'ai fini épuisée.

 

26/08/2016

Lever 6h et petit déj avec Claudie et Michel qui partent avec le staff pour baliser.

7h30 départ pour 50' de transfert. 

8h 50  – ETAPE 10 – KOURBOULIK – 20KM

D+ 893m  D- 945m 

Dernière étape. Nous sommes dans la forêt sibérienne et nous attaquons d'entrée par une belle montée. 1Km puis 2, 3 et ça grimpe, grimpe, grimpe.

Après le km3 nous commençons à doubler les marcheurs

KM5 – RAV1 – Claudie, très petit ravito car l'air est plutôt frais. Après cette énorme côte nous basculons dans la descente au km6, toute aussi vertigineuse.

Les quadris bien endoloris ont du mal à amortir mais comme c'est la dernière, je fais avec. Je cours avec Francis jusqu'au rav de Michel.

KM12,5 - RAV2 -  Michel, le toubib Jean Pierre et Irina. Michel me dit qu'il y a plus que les 17,500 prévus. Jean Pierre me dit ''7km'' donc pas loin de 20kms.

Je pète un câble  et je pars en pestant !! 300m après une côte à pas loin de 20% c'est de la montagne. Je monte à l'arrache et à la rage !

Puis basculement dans une descente tout aussi hard ensuite c'est plat et radadas, je cours cool.

KM4 NED, 3 et 500m après bis répétita grosse côte à 20% KM2 au sommet (en fait le bus ne pouvait pas s'arrêter car, trop pentu !!!)

je me dis qu'il ne peut plus y avoir de montée, de plus j'aperçois le lac au loin. Je fais la descente en courant, je prends des photos.

Je croise un randonneur (polonais) gros sac sur le dos. KM1 Ned en bas de la descente, je prends à droite et je finis tranquille.

Je prends en photo la dernière ligne d'arrivée avant de la franchir. Serge m'attend et je tombe dans ses bras.

20KM – FINI la Trans Baïkal. Dur, très dur. Bises à toutes celles et ceux qui sont à l'arrivée. Bière comme il se doit.

Quand tous sont arrivés, c'est photos puis transfert dans nos familles. Petite douche vite fait, valise bouclée, dernier repas très bon chez notre hôte.

15h nous chargeons le bus et récupérons les autres dans ''leur'' maison.

15h 45, nous prenons la route pour 260km le long du Baïkal jusqu'à OULAN OUDE.

Arrivée à 20h 30

Installation à l'hôtel pour 2 nuits.

5km     41'00

            RAV1  5km000          41'00

10km   1h12'09

            RAV2  12km500        1h25'23

15km   1h46'31

                                   20km000        2h21'23

 

27/08/2016

Lever 8h. J'ai bien dormi cette nuit dans un bon lit :

Départ 9h pour une journée culturelle !!

Visite de la place centrale de OULAN ODE où trône l'énorme tête de Lénine. Place très soviet. Puis transport jusqu'au temple bouddhiste d'Ivolguinsk.

Visite sans notre guide car les oreilles chauffent, elle a parlé sans discontinuer pendant tout le trajet en car ! Après pose de 1/2h, nous grimpons au sommet d'une colline. Photo au-dessus de la rivière Selenga. Puis pose repas.

Ensuite nous allons dans le village des ''vieux croyants'' ou nous sommes attendus et accueillis par une famille en costume folklorique.

Ils nous ont préparé un spectacle avec chants puis ''spectacle folklorique’’, comment se déroulent les mariages traditionnels chez les «Vieux croyants ».

Une femme choisit la mariée, ce sera Nadine, elle l'habille avec le costume traditionnel. Michel me dit  ''nous avons bien fait de nous mettre un peu à l'écart''

pas de bol, une jeune fille vient le chercher et l'emmène dans la maison, il ressort habillé à la Bouriate !!!!

Je suis écroulée de rire en le voyant revenir chapeau sur la tête, lui qui déteste.

Les femmes nous expliquent tout le rituel, la demande en mariage, la copine qui veut piquer la place de la future mariée, la rançon pour la récupérer,

les parents qui donnent les recommandations et frappent les mariés, drôle de coutume. Gros moments de rires.

Ensuite nous mangeons le repas des ''mariés'' que les femmes nous ont préparé accompagné bien évidemment de vodka.

Nous avons passé un excellent moment et moi j'ai bien ri. Ensuite, nous visitons le village et nous rentrons à l'hôtel.

Nous nous retrouvons Serge, Didier, Claudie, Jean Louis, Michel et moi autour d'une bière pour finir la journée, cool.

 

28/08/2016

Pratiquement pas fermé l’œil cette nuit, très mal aux gambettes et au dos, trop de car !

Lever 6h 35 une bonne douche et bouclage de la valise.

Nous allons jusqu'à la gare, aujourd'hui nous voyageons en transibérien.

Départ 9h 45 pour un long voyage à travers la Sibérie au bord du lac Baïkal.

Installation dans le wagon couchette pour 8h de voyage à regarder le paysage, à papoter, aller et venir entre les wagons.

17h 45 Arrivée à IRKOUTSZ – 28° Il fait grand beau. Transfert à l'hôtel pour 2 nuits. Nous partons manger au resto à 2 pas.

Belle journée à se laisser aller et à simplement apprécier le voyage.

 

29/08/2016

Après le petit déjeuner, nous partons visiter le musée des décembristes.

Musée de la révolution de 1825 qu'ont voulu faire les Russes et inspirée par les Français (ah bon) et qui furent envoyés en Sibérie au goulag.

Ensuite visite touristique, boutique de souvenirs et le grand marché où l'on achète caviar et confiture à la pomme de pins.

Après-midi, temps libre où nous naviguons dans les rues avant une pose  pour préparer la soirée.

19h Départ pour le resto et la soirée proclamation des résultats. Très belle soirée avec chants et musique russe, tout le monde participe.

Et nous rentrons à pied à l'hôtel, 15' pour digérer. En rentrant nous bouclons la valise, demain on se lève tôt.

 

30/08/2016

Debout 5h 50 ! Et départ 7h pour l'aéroport

9h 30 Décollage pour Moscou – atterrissage 15h40 (10h40 à Moscou. Il ne fait pas beau

2h après ! Nous sommes à l'hôtel, nous posons la valise et on nous emmène vite manger.

Après-midi, visite en car, heureusement car il pleut et le ciel est bas, des principaux bâtiments et monuments.

Retour à l'hôtel, cuit cuit.

 

31/08/2016

C'est l'anniversaire de Bernard aujourd'hui.

Il fait gris mais sans pluie

9h30 départ à pied de l'hôtel, direction le métro à 2 pas.

Nous montons dans le métro pour descendre 3 stations plus loin, pour découvrir un musée à ciel ouvert, euh non souterrain !!

Des fresques, des plafonds avec des lampes magnifiques, une œuvre d'art.

Je ne parle pas de la propreté, pas un mégot, pas un papier, pas un tag ; pas d'odeurs nauséabondes,

je pense que la moindre infraction doit se payer chère ! Nous allons dans une autre station toute aussi belle

ou il n'y a que des statues de bronze à la gloire de l'URSS qui représentent

les travailleurs, les combattants, les sportifs etc. toutes les couches de la société, un autre musée ouvert au monde.

Toutes les stations sont nickelles, propres.

Après le métro, nous allons au Kremlin. Impressionnant – les Lénine, Staline, Brejnev et Cie, les tsars avant eux voulaient montrer au monde la force de l'URSS puis de la Russie, lorsqu'on voit les bâtiments, places, églises c'est convaincant.

Après le Kremlin, la place rouge mais dommage pour nous, il y a un festival de musiques militaires et il y a des barrières partout.

On n'aperçoit que quelques bâtiments dont le plus grand magasin où toutes les grandes marques (Dior, Channel, Gucci etc.) sont présentes, très très bel édifice.

 Après ce grand tour, nous allons manger puis nous nous promenons chacun de son côté dans la grande rue piétonne Arbat, belle rue mais piège à touristes !! Avec ses magasins de souvenirs, cafés et restos.

Alors que le soleil est revenu, nous rejoignons notre point de ralliement, nous avons soirée de gala dans une galerie d'art, ce soir.

Tout d'abord visite de la galerie. J'avoue que je n'accroche pas aux tableaux présentés, un peu bizarre à mon goût.

Nous montons au dernier étage sous la coupole. Grande salle, magnifiquement préparée spécialement pour nous. Et là, le summum.

Excellent repas avec un groupe d’une dizaine de chanteurs qui nous interprètent des chants anciens puis folkloriques.

Tout d'abord ensemble sans musique avec des voix de ténor, baryton ou autres puis chacun solo accompagné au piano.

Du haut, très haut niveau. Les fourchettes posées, nous avons écouté, bouche bée avec des frissons.

Un pur moment. Pour finir nous avons accompagné Kalinka en frappant dans nos mains avant de leur faire une ovation debout.

Fin de repas et photo de groupe très très joyeuse.

Retour à l'hôtel,  à pied pour les plus courageux en métro pour nous.

Une magnifique journée à Moscou.

 

01/09/2016

Dernier jour du voyage en Sibérie.

Lever 7h. On ferme une dernière fois la valise..

J'ai eu de grosses crampes cette nuit, déshydratée !!

Il fait super beau ce matin. Grand ciel bleu sur Moscou.

10h Départ de l'hôtel pour l'aéroport. Je ne suis pas bien, barbouillée, la tête qui tourne.

A l'aéroport je suis obligée de m’asseoir pendant que Michel enregistre nos bagages car je sens que je vais tomber dans les pommes !

Le toubib me donne du vogalène et Christine des huiles essentielles de fleurs de Bach.

Nous allons en salle de transit, je me pose, je dors, je somnole jusqu'au départ.

14h 30 Décollage de Moscou (13h 30 en France)

Je dors beaucoup dans l'avion tout comme Claudie à côté de moi.

17h, heure française nous nous posons à Paris Roissy CDG. Je me sens mieux, le retour au pays !? Non le sommeil réparateur.

Nous ne changeons pas d'endroit et attendons notre train dans l'aérogare

21h 02 Nous montons dans le train pour Lyon PD. 23H 23 Arrivée à l'heure. Nous courons jusqu'à l'autre quai pour voir partir le RER de Sainté sous notre nez.

Nous attendons donc jusqu'à 0h 24 l'autocar qui nous ramène jusqu'à Chateaucreux où nous sautons dans un taxi qui nous pose enfin à la maison à 2h du matin.

Longue, très longue journée 20h depuis Moscou .

FIN de notre périple Trans Baïkal à travers la Sibérie.

 

J'ai beaucoup aimé la SIBERIE ces paysages, la steppe, la forêt et le lac Baïkal.

Le groupe était hyper sympa et j'ai passé des moments très conviviaux.

Notre séjour chez l'habitant, super avec une hôte qui nous a choyés.

Le raid toujours fantastique avec des étapes toutes plus ou moins dures mais belles.

MOSCOU qui est une très belle ville propre.

 

SPASSIBA Serge et au prochain raid.