Groenland 2017
Remonter Mon histoire Rome 87 Entraînement Photos Palmarès Compétitions 2002-2013 Désert Cup 2001 Egypte 2004 Transmongolie 2006 LADAKH 2010 Etoile Atacama 2013 Cubanita 2014 Crête 2014 Equateur 2015 Ile d'Elbe 2016 Transbaikal 2016 Groenland 2017 Mannequin occasionnel Parité Mérite Légion d'Honneur Presse Mes Videos Mes videos

 


GROENLAND


TROPHEE PAUL EMILE VICTOR

14 Août au 27 Août 2017

Nous nous sommes inscrits le 1er novembre 2016 pour ce voyage fantastique.

Ma soeur Michèle et mon beau-frère Bernard se joignent à nous .

Janine et Robert, des amis  de Saint Genest-Lerpt repartent avec nous, le précédent raid à l’île d'Elbe leur avait bien plu.

D'autres Lerptiens  nous rejoignent chez NED:Dominique et Michel FELD. Saint Genest Lerpt sera bien représenté, nous sommes ainsi 6 de la même commune.

12/08/2017

Jour de préparation de la valise. On met, on enlève, on remet les vêtements. Pour le froid, la pluie, le soleil ! pas évident de faire ses bagages.

Puis nous mangeons tous les 8 ensemble pour une belle soirée d'avant départ, c'est l'anniversaire de ma soeur: Happy Birthday.

13/08/2017

Petit footing de 25'.

15h 50 Début de notre périple en train.

19h 00 Arrivée PARIS Roissy CDG où nous attendons la navette qui nous emmène à l'hôtel .

Nous regardons la fin des Championnats du Monde à Londres.

Mélina ROBERT MICHON est médaillée de bronze au disque, youpi ! Heureuse pour elle, elle le mérite.

Après l'or de Yoann DINIZ au 50km marche ce matin. Super ! Il l'a fait ! Bien et sans bavure.

14/08/2017

Lever 7h 30. Nous partons en navette jusqu'à  Roissy CDG. 10' plus tard nous sommes Terminal 1. Il y a déjà des NEDistes.

Une partie du staff mais pas Serge, nous le retrouverons au Groenland.

Nous enregistrons nous même nos bagage à une borne (décidément bientôt il faudra piloter l'avion). Nous posons nos valises au comptoir SAS. Et nous attendons l'embarquement.

Décollage pour le Danemark à 11h 30 – 30' de retard, on a pas pédalé assez fort !!! Arrivée à 13h direction l'hôtel à 10' de l'aéroport.

Dépose des valises dans la chambre et départ en métro pour le centre de COPENHAGUE.

Une belle ville avec de beaux bâtiments, des canaux, un quartier  de belles maisons toute en couleur, tout ça sous le soleil.

Un très bel après midi.

Retour à l'hôtel pour le repas du soir.

2 grandes tablées. Nous sommes avec Martine et Jacky les Annéciens, Monique et André avec qui j'ai beaucoup couru en Sibérie, Monique notre Nantaise préférée et Claudie.

Après une soirée de retrouvaille pour beaucoup d'entre nous, nous regagnons nos chambres pour un repos bienvenu après cette grosse journée  voyage et tourisme.

Avant une nouvelle étape demain direction le Groenland.


15/08/2017

Lever 6h 30. On boucle la valise et  petit déjeuner.

8h Départ pour l'aéroport où nous mettons un temps fou pour enregistrer les bagages car les machines automatiques ne fonctionnent pas (et oui l'homme sert encore à quelque chose) donc comptoir avec une gentille hôtesse, c'est plus plaisant.

12h 30 Décollage pour le Groënland. 4H de vol. Nous passons au dessus de l'Islande et lorsque nous arrivons au dessus de notre destination NARSASUAQ, problème !

Impossible de se poser à cause des conditions météos. La piste est encaissée entre 2 montagnes et la mer, il ne faut pas se rater.

Donc Nous tournons 3 fois au dessus et nous remontons vers le nord pour atterrir à KANGERLUSSUAQ.

Arrivée à 17h (13h locale) Nous attendons les consignes pour savoir si nous pouvons repartir vers notre destination où si nous allons devoir dormir ici.

Finalement redécollage à 18h 5.

Nous sommes passés 2 fois au dessus du cercle polaire, avec la banquise sous nos pieds.

Arrivée à bon port, atterrissage tip top à 19h 10. Nous mettons les montres à l'heure – 4h. Il est 15h 10.

Très petit aéroport, on comprend pourquoi la compagnie Air Greenland est très stricte.

 

Serge nous attendait et il a craint de ne pas nous voir aujourd'hui, toute sa logistique était à refaire et çela posait d'énormes problèmes. Ouf!

Nous allons à l'hôtel à pied 500m environ , toutes valises roulantes et nous attendons nos clefs pour pouvoir investir nos chambres.

Nous attendons 1h, Michel monte jusqu'à la chambre et redescend, déjà occupée !!!!! Quelqu'un dans le lit, Oups ! Nous ne sommes pas les seuls (7 chambres déjà occupées !

Donc rebelote, nous attendons à la réception, qu'ils arrivent à s'y retrouver et ce n'est pas évident car ils n'ont pas l'habitude de recevoir 60 personnes en même temps.

A 17h 15, nous avons enfin une chambre où nous nous installons pour 7 nuits, ça c'est cool, pas de bagages à faire ou boucler.

Ensuite, nous allons nous promener en bord de mer  voir les icebergs. Il fait un vent frisquet. En même temps on est au Groenland !!!!!!!

Nous regardons atterrir un avion sur la petite piste et nous rentrons pour le briefing de Serge.

Présentation du staff.

Serge – The boss

Claudie, Francis, Stéphane fils de Paul Emile VICTOR, Jean-Pierre le toubib et Vincent notre photographe.

Briefing de Serge qui nous présente le raid et l'Etape 1.

Repas et à 21h 40 puis nous regagnons notre chambre pour préparer le sac car demain, nous courons.


16/08/2017

6h 20 - Lever avant l'heure. Très bien dormi, dans un lit super top ! J'étais un peu cuite. Tenue de sport et nous allons déjeuner.

7h 45 nous partons à pied, sac au dos, bien emmitouflés, doudoune, goretex, gants et bonnet. Vive l'été, ah, ah !! pour aller prendre le bateau à 400m environ d'après Serge ( 1700m effectif !)

2 bateaux : 1 de 8 personnes – 1 de 12

8h 45 On monte à bord pour 10' de traversée au milieu des icebergs. MAGIQUE.

Il fait gris, dommage

9h 10ETAPE 1 - QASSIARSUK-TASSIUSSAQ-NUNAATAQ – 21KM

D+ / D- 740m

Départ  plat, niveau de la mer. Après 7/800m nous attaquons une montée un peu raide puis radadas et descente jusqu'au RAV1 de Claudie à 8km. Une descente face au fjord plein d'icebergs,

c'est magique (je me répète mais tant pis). Le paysage est époustouflant, entre fjords et lacs. La végétation, c'est la toundra, des prés où paissent des moutons mais aucun arbre.

Après le Km 9, nous entrons dans un single track, tout ce que j'aime ! Je marche car il y a beaucoup de cailloux  plutôt coupants. Se faire une cheville le 1er jour, merci !

Donc je marche, je double les marcheurs partis avant nous . Gros encouragements de Janine, Michou, Michel et Dom supporters de notre groupe.

Une grosse descente pour arriver jusqu'à une plage où je me trompe n'ayant pas suivi la rubalise (bécasse)! ½ tour et je retrouve la bonne trace.

Ça monte au milieu de champs fleuris et le parcours sinue avec des radadas jusqu'au Km 12 où l'on attaque la falaise ou c'est tout comme.

Un chemin très raide sur 3km. Au sommet RAV2 de Stéphane. Je suis avec Patrick S. Je prends 2 quartiers de pomme et je remplis mon bidon.

Puis nous prenons la descente devant un magnifique paysage de lacs. Ça va bien, pas fatiguée. Km 17 / 18 soudain face à nous la mer et les icebergs que nous avons vu ce matin.

19Km et le soleil nous a rejoint, mer bleu glacier et glace bleutée, spectacle époustouflant.

La 1ère étape est terminée, Serge nous accueille – photos.

Certains vont mettre les jambes voir jusqu'à la taille dans l'eau ! Brrrrrr sachant qu'elle est à 2 ou 3° mais Jean est adepte de la cryothérapie !!!! moi se serait plutôt du sauna.

Je me change et nous montons dans le bateau pour le retour à l'hôtel où nous allons directement manger. Il est 12h 45 et j'ai la fringale, les calories sont parties avec la température ambiante 13/14°.

Après une bonne douche chaude, balade dans NARSASUAQ. Il n'y a que quelques maisons – 140 habitants, rien qu'avec notre groupe de 60, nous doublons pratiquement la population.

18h 00 – Bière dans la chambre des BARBIER – et oui notre petit groupe a ramené la bière de France / 6 bouteilles chacun car tout est cher au Groenland car tout est importé.

18h 30 – Briefing de la 2ème étape, ça va être hard ! Mais nous sommes chez NED et cela ne peut pas être plat.

Après c'est repas du soir très convivial et animé et retour à la chambre vers 21h 15.

5km g 32'56

RAV1 g 6km500 g 41'34

10km g 1h12'11

15km g 1h34'06

RAV2 g 14km200 g 1h44'50

19km g 2h13'57

19km110 g 2h14'30'' - 21km annoncé


17/08/2017

Aujourd'hui c'est l'anniversaire de ma soeur Françoise. Je pense à elle en me levant. Bon anniversaire frangine.

Debout à 6h 30. Il fait gris dehors. Petit déj puis nous partons en bus jusqu 'au port. Surprise et émerveillement un iceberg est arrivé pendant la nuit tout prêt du quai.

Traversée sympa à bord du Tuttut petit bateau de pêche. Nous nous changeons comme la veille dans le hangar de Jacky, le correspondant français

qui est installé ici depuis 41ans, qui a des maisons , des commerces, des locations en tout genre et la gestion de la flotte des bateaux.

Nous attendons que tout le monde ait traversé (ce sont des bateaux de 8 ou 12 personnes) puis nous allons jusqu'au départ.

Les 16 marcheurs sont allés en bateau à l'endroit où nous coureurs faisons ½ tour.

Serge donne le départ de l'étape et reste sur place puisque nous revenons à notre point de départ après une trentaine de km.


 

9h 00ETAPE 2 - QASSIARSUK-SILLISIT- QASSIARSUK – 29KM

D+ / D- 760m

Départ en faux plat montant sur un chemin caillouteux pendant 1km, mais des cailloux il y en a partout. Puis on attaque une longue montée de 2km.

Nous l'avons faite hier mais en sens inverse, c'était l'arrivée.

A 4km nous partons à gauche direction SILLISIT. Chemin qui grimpe et encore des cailloux. Je cours en alternant avec quelques mètres en marchant de temps en temps.

Je me sens bien,je suis avec Michel, Patrick D, Gérard, Jean nous sommes groupés. Dominique cavale déjà devant.

Après 6km, nous redescendons et nous arrivons au RAV1 de Stéphane, Km 8 dans une grande et longue descente. Petit arrêt et nous commençons à croiser tous les marcheurs.

Ensuite nous longeons un fjord et le terrain est plus radadas. Michel est reparti seul au ravito, je cours en compagnie de Didier pendant 4km.

Une grosse côte puis une forte descente caillouteuse où Didier me largue tant je n'arrive pas à courir dans la caillasse ! J'ai mal aux pieds.

En bas je passe devant une ferme et 7/800m plus loin j'arrive au RAV2 où Claudie et Francis nous attendent. Petits bouts de banane et pomme, je remplis le bidon, ½ tour

et je repars puisque nous faisons un aller retour et la dernière descente devient une grosse côte toujours aussi dure puis à nouveau les radadas avec vue sur le fjord toujours aussi beau

et la 2ème grosse côte commence avant le RAV3 de Stéphane. J'attaque la falaise, je suis rejointe par Dominique l'un de nos 6 VTTistes qui grimpe sur la toute petite vitesse. Dur le parcours pour les VTT aussi. Montée jusqu'au km 24 avec quelques petites plages un peu moins pentues où je cours.

Les 4 derniers km sont en descente et j'en ai marre car il y a trop de cailloux. J'essaie de courir sur le bord quand il y a de l'herbe.

Arrivée au panneau 2km NED, on voit l'arrivée tout en bas comme hier, ça ravigote. Km1 NED je cours dans l'herbe le plus possible. Arrivée, youpi. Michou, Ja, Dom et Mi ils sont tous là pour les derniers mètres pour m'encourager.

Contente 3h 20'. Difficile mais top beau. J' ai fait des photos mais le ciel était gris !

Je me change, retour en bateau puis à pied jusqu'à l'hôtel. 1Km 700 de récup, piano.

13h 45 nous allons manger, j'ai faim, normal !

Grosse douche et petit repos.

Vers 16h Michel et moi partons sur le sentier botanique. Le soleil est là, le ciel est grand bleu, le top. Nous grimpons jusqu 'en haut de la montagne juste derrière l'hôtel. En haut, une vue splendide, paysage grandiose.

En enfilade, la rivière, un lac, le glacier tout ça avec le bleu du ciel, ouah que demander de plus, la vie est belle.

17h 30 Réunion chez LAMAIGNERE pour apéro bière.

18h 30 Briefing de la journée de demain suivi du repas toujours dans la bonne humeur et retour à la chambre. Je prépare le sac et je lis mais je capote. Rideau à 22h 30.

Anecdote du jour :

Il faut que je la raconte celle là quand même !

Quand on rentre, je vais à la SDB. Nous avons mis nos 12 bières au frais sur la fenêtre en arrivant. Disparues ! Illico je descends à la réception

et j'explique en anglais que j'ai 12 bières, chambre 403 et qu'elles ont disparu ! Une des réceptionniste va dans le réduit derrière l'accueil et sort 7 de nos bières !?!?

Je demande où sont les 5 autres.

Elle part côté de notre chambre, je la suis, elle va à la buanderie juste à côté et sort avec les 5 autres bières qui étaient planquées derrière des serviettes !?

Ouf ! On est sauvés !


5km g 35'48

RAV1 g 7km500 g 51'00

10km g 1h08'58

RAV2 g 13km800 g 1h36'12

15km g 1h43'18

20km g 2h20'23

RAV3 g 20km20 g 2h24'43

25km g 3h02'37

28km040 g 3h20'59'' 29km annoncé


18/08/2017

Lever vers 7h 10 – C'était grasse mat

Nous allons déjeuner, le staff et les marcheurs sont déjà partis. Nous nous rendons au port à pied. L'iceberg a bougé ! Nous prenons le bateau pour 20' de traversée jusqu'à ITILLEQ. Nous attendons le dernier bateau et Serge donne le départ sur le chemin juste au dessus de l'embarcadère.


10h 00ETAPE 3 - ITILLEQ-IGALIKU-BLUE ICE CAMP – 20KM

D+ / D- 370m

Départ en descente dans un chemin caillouteux, après 1km nous partons sur la gauche et ça grimpe. Nous courons dans les champs ou sur le côté en herbe chaque fois que c'est possible pour éviter  la caillasse. Pourtant Serge a dit hier au briefing qu'il n'y en avait pas !!

3km après le départ, je m'aperçois que mon Gps n'a pas démarré. Km 5 nous sommes dans une descente au dessus d'un beau village typiquement Groenlandais avec ses petites maisons colorées, c'est IGALIKU. Nous courons jusqu'en bas, le traversons et nous remontons au dessus d'un lac. Arrivée RAV 1 vers Claudie, j'attrape 2 morceaux de pomme et je repars. Le chemin est plus courable, sable gris et plus plat. Nous commençons à trouver les marcheurs. On arrive dans leur dos. Nos 2 Monique, toujours ensemble, Marc A. qui a laissé le chemin, Dom et Sylvie de Feurs puis Ja – Michou et Bernard – Pascale.

Je cours avec Alain depuis 4/5km et nous croisons Dom et Guy sur le retour, Eddy puis Philippe. C'est bien de voir les autres, ça donne la pêche.

Arrivée RAV2 chez Stéphane après que nous ayons contourné le lac. Bidon et ½ tour, c'est reparti allègrement, ça va pas mal car le chemin est bon et plat.

Arrivée à nouveau chez Claudie, RAV3 soutenue par Francis. Je change de bidon, pomme et je galope. Tout est OK puis une petite montée, hop hop ça va bien et là, boum, je ripe un caillou, j'essaie de me rattraper mais je m'aplatis de tout mon long. Je casse l'appareil photo que j'avais à la main ! Je me pète le menton sur une pierre, genou droit et mains éraflés et des bleus jambe gauche du fessier jusqu 'au mollet !!!!!!! Ça m'a coupé le souffle, je repars piano en essayant de reprendre mes esprits.

Revenu dans le village c'est à nouveau le chemin caillouteux, traversée et nous attaquons la montée, je marche dans les cailloux, marre, ça m'a démobilisé. Au sommet si tout va bien, il reste environ 4km. Descente toujours sur du mauvais chemin puis les 2 derniers km, je cours le plus possible dans l'herbe. Je croise Dom B qui me dit que c'est vers le bateau au loin. Ouf. Je finis très tranquille. D'autres sont tombés : Patrick S, Gérard.

Nous allons manger tous ensemble au dessus du fjord dans la toundra avec une vue à 360°.

Ensuite, nous partons par petits groupes en bateau au milieu des icebergs et nous naviguons le plus loin possible pour voir le glacier.

Moment magique.

Pour fêter ça, on nous offre un martini avec glaçons d'iceberg. Nous sommes dans le bateau avec le fils de Paul Emile VICTOR, Stéphane qui nous explique que le glacier a perdu 25km en longueur

et 450m d'épaisseur en 10ans. Si ça c'est pas du réchauffement climatique !

Il a droit de monter sur un iceberg, on dirait un enfant tellement il est heureux. C'est ses gènes, il est bien fils de PEV.

Je crois que ce que nous vivons là n'est pas descriptible, nous avons une chance inouïe . Je savoure.

Retour à l'hôtel toujours en bateau. Douche, petite lessive et repos, il y en a besoin.

J'ai le menton et jusqu'au cou tout bleu !! à croire que Michel m'a mis un uppercut.

17h 30 Le club des 8 a RV bière  dans notre chambre. Nous parlons de notre bel après midi. Dans le bateau où se trouvait Robert, ils ont même vu un phoque.

18h 30 Briefing de l'étape 4 et résultat.

Repas avec le groupe puis retour dans la chambre. Lecture et extinction des feux à 22h 30.

5km g 32'37

RAV1 g 7km500 g 57'08

10km g 1h14'17

RAV2 g 9km300 g 1h12'34

RAV3 g 11km800 g 1h37'14

15km g 1h47'59

18km650 g 2h22'30 20km annoncé

 

19/08/2017

Lever 6h 30 – Il fait beau. Petit déj et nous partons à 7h 45 pour prendre le bateau pour Qassiarsuk.

Aujourd'hui, nous faisons le half marathon LEIF ERIKSSON. Compétition officielle du Groenland. Nous allons récupérer nos dossards. Nous participons tous,  les marcheurs sur le 10km, les coureurs sur le 21km et  les 3 Dominique sur le marathon. Ils sont fous !

 

10h 00 ETAPE 4 - LEIF ERIKSSON MARATHON / QASSIARSUK – 21KM

D+ / D- 710m

Départ 10h pour tout le monde.

Le groupe NED a doublé l'effectif de l'organisation. Nous courons avec des Inuit et des Danois.

Premier km plat et nous entamons la longue montée. Beaucoup de locaux, nous courons doucement: pour nous c'est la 4ème étape, dur dur !

Après 5km, nous sommes au sommet. RAV1 très bon accueil des bénévoles Inuit. Entre le 6 et 8ème km, nous attaquons une énorme descente très caillouteuse.

Je cours avec Alain et un jeune authoctone nous dépasse à fond, il a pas peur de se casser la figure.

Face à nous un décor de carte postale entre lacs et icebergs. Et je n'ai plus d'appareil pour faire des photos, je compte sur Vincent c'est un pro.

Ensuite c'est petites montagnes russes très courables jusqu'au ½ tour 9km 800. Je me restaure au RAV2 où l'ambiance Inuit est très joyeuse et je repars sens inverse.

Montée puis à nouveau les montagnes russes puis l'énorme côte (la descente infernale de l'aller) ; Je marche.....et seule puisque Alain m'a largué au ½ tour, il est un peu chameau !!!

Il ne se ravitaille pas. Ça grimpe, ça grimpe dur. Au sommet RAV3. Je remplis le bidon et je bascule avec encore ce spectacle majestueux de lacs.

Je descends tranquille, encore et toujours cailloux oblige ! A 2km de l'arrivée assis face à un lac: nos 2 Monique, Corinne, Stéphane et Vincent m'encouragent.

J'essaie de courir le plus possible dans l'herbe sur cette portion, j'ai mal sous les pieds. Descente puis 1km de plat pour rallier l'arrivée où les locaux, les premiers du groupe et le staff

(qui est en vacances aujourd'hui) nous applaudissent. Au final 19km 600 mais un gros dénivelé. Un bon ravito à l'arrivée, çà retape.

Et nous attendons tous les autres coureurs du 10, semi et enfin du marathon.

1er Dominique B en 3h 58' pour 1600m de dénivelé. Ils étaient une quinzaine sur le marathon dont 3 / 4 femmes.

16h 30 remise des médailles au 3 premiers H et F de chaque distance et remise des diplômes à chacun des participants. Celui ci faut le garder, il a une certaine valeur.

Nous rentrons en bateau et surprise un autre iceberg est venu accosté au port.

Une bonne grosse douche bien chaude et à 19h 30 briefing et repas avec gâteau d'anniversaire pour les 60ans de Dominique F et gâteau excellent pour tous.

21h 30 Retour à la chambre. Gros massage. Je suis couverte de bleus, la chute d'hier a laissé des traces qui commencent à se voir : menton, poignet et toute la jambe gauche !

Quand on ne lève pas les pieds voilà le résultat.

Dodo vers 22h 45.

5km g 36'06

RAV1 g 5km000 g

RAV2 g 9km800 g 1h07'45

10km g 1h09'47

RAV3 g 14km80 g 1h47'43

15km g 1h49'37

19km600 g 2h17'18     21km annoncé


20/08/2017

Très mal dormi cette nuit. De 0h 45 à 3h du mat, pas fermé l’œil. J'avais très mal aux jambes, j'ai même lu sous la couette.

Réveil à 7h, il fait gris.

Nous allons déjeuner et je négocie avec les marcheurs pour qu'ils me portent une polaire, un pantalon etc à l'arrivée car il n'y a pas de possibilité d 'avoir son sac à l'arrivée.

Merci à eux car je pense qu'il fera très froid là haut car nous faisons montagne aujourd'hui !?!? je suis donc très prévoyante.

Les marcheurs partent à 9h en bus pour un départ 3km plus loin, ils évitent la route après ils auront 6km 500 pratiquement que de la montée !


 

10h 00 ETAPE 5 - NARSSASUAQ-KIATTUUT Glacier-NARSSASUAQ – 19KM

D+ / D- 450m

Départ 10h pour les coureurs devant la porte de l'hôtel et 3 bornes de bitume, Youpi !

3km 800 de route avant d'entrer sur un chemin de galets et courir dans la vallée des fleurs. Très beau, on se croirait dans la combe du Fer à cheval à Sixt. Dommage, il pleuvine et le plafond est très bas.

Vers le 5ème km Alain m'a sauvé en me retenant par le bras sinon j'étais encore à plat ventre.

RAV1 6km 500 chez Claudie, un petit mot, un morceau de pomme et c'est reparti sur un single track et sur des dalles de pierre un peu glissantes. Attention à la chute !

Nous longeons une petite rivière jusqu'au km 7,800 et soudain arrivée au bas d'un mur (c'est là que l'on voit mieux le mur !! )

Serge nous attend et nous devons grimper. J'ai bien dit, nous grimpons tout ça en nous aidant avec une corde à la verticale. Dans le goulet, il y a un groupe de randonneurs que je dépasse,

 

devant moi Didier qui galère à monter, derrière Alex et Marie-Pierre. Nous grimpons la falaise avec des passages de corde sur de plaques et un sentier de rochers !

J'essaie de monter du mieux possible. Il y en a qui sont encore plus mal !! Km 8,600 un léger replat pour arriver au dessus du lac puis légère descente et arrivée au sommet km 9,300 face au glacier.

C'est très beau mais le temps n'est pas avec nous. Trop triste.

Je me change. J'avais donné du ''sec'' à mes sherpas – Michou-Bernard-Dom-Michel. J'enfile polaire, doudoune et cape de pluie. Photos, photos quand même.

On en a pas bavé.  Nous reprenons la descente en rando. Tout d'abord facile puis quand on revient dans le goulet, ça se corse. Nous sommes hyper prudents, les dalles sont mouillées

et les chaussures n'adhèrent pas. Je m'agrippe aux cordes. Alain mon fidèle compagnon de route est encore moins à l'aise que moi, il n'a pas le pied montagnard

aussi nous faisons de l'autodérision et ça passe mieux.

Arrivée en bas du mur 57' pour 1km 500, record battu !!!! Nous reprenons le même chemin qu'à l'aller en marchant  jusqu'à la route. Nous trouvons la navette pour l'hôtel

aussi nous nous empressons de monter. Aujourd'hui c'était brrrrrr ! bonjour l'humidité mais on a quand même beaucoup transpiré.

Et dire que nous devions faire l'aller – retour comme étape, je pense qu'il y aurait peut-être eu de la casse à voir notre efficacité dans la montagne.

Très sage Serge, tu as sauvé la vie de plusieurs d'entre nous.

Arrivés à l'hôtel, nous allons directement manger, trop faim, ça creuse des efforts pareils.

Après douche réparatrice et repos.

Ensuite, nous allons voir l'énorme bateau qui a débarqué dans 700 touristes sur le petit port de Narssasuaq pour aller voir les icebergs.

17h 30 Apéro bière chez FELD Dom et Michel.

18h 30 Briefing de l'étape de demain très joyeux et nous allons manger

21h Retour en chambre.

5km g 28'54

RAV1 g 6km500 g

9km 300 g 1h21'22

RAV2 g 9km300 g

9km300 g 1h21'22 19km annoncé


21/08/2017

J'ai dormi comme un caillou dirait Serge !

Lever 6h 30. J'ouvre les rideaux – Temps pourri – le plafond est au ras du sol et il pleut.

7h Petit déj et nous remontons pour boucler notre sac de change.

Je mets le collant, le corsaire par dessus. Le gore tex s'impose. Grosse étape 28km …...et sous la pluie. Va falloir avoir la tête.

8h Départ de l'hôtel pour le bateau. Traversée jusqu'à Qassiarsuk. Nous attendons que tous les coureurs aient traversé et Michel donne le départ à 9h.


 

9h 00 ETAPE 6 - QASSIARSUK-NARSSASUAQ – 30KM

D+ / D- 300m

Personne n'avait très envie ce matin. Le plafond bas et la pluie. Température 12° environ.

Le parcours longe le fjord et nous faisons tout le tour pour revenir côté Narssasuaq. Il n'y a pas de difficultés, ce sont des radadas et même le sol n'est pas mauvais,

plus sablonneux et pas beaucoup de cailloux. Même pas mal aux pieds.

Je cours 3km seule et je rattrape Didier et Alain nous rejoint. Nous allons allègrement tous les 3 jusqu'au RAV1  de Stéphane (10km 500)

qui se trempe sous la pluie mais nous accueille gentiment. Je remplis le bidon, depuis le début je bois sans arrêt et je transpire beaucoup.

Je repars avec Didier, Alain ne ravitaille toujours pas, il a son camelback.

Km 13,500 un premier passage dans la rivière, problème pour moi ,je mets 2 plombes pour traverser, l'eau est à 2° et il y en a une 2ème 10m après.

Je cherche les cailloux pour ne pas mettre les pieds dans l'eau, je remonte le collant, il y en a à ½ mollet voir plus !! que du bonheur, je râle, je rouspète,

je repars pied gauche bloqué par le froid et jambes tétanisées. Difficile pour moi de courir, j'ai l'impression que le froid remonte des pieds jusqu'en haut des jambes.

Je ne mets plus un pied devant l'autre. Le parcours toujours en radadas mais ça n'avance plus. J'ai froid.Au bout de 4km environ,

j'ai l'impression d'avoir à nouveau des sensations mais.......km 18,500 on remet le couvert pour à nouveau 2 passages dans l'eau plus que froide.

Je jure, je gueule, je tempête, je cherche un passage au sec, impossible, il n'y en a pas donc pieds dans l'eau et 2 fois en 10m.

Quand je ressors, j'ai les boules, ça me gonfle, j'ai envie de chialer. Jacky et Martine 2 de nos VTTistes passent à côté et n'osent rien dire en me voyant.

Je suis transis de froid, je n'arrive plus à courir. Mon pied gauche est coincé et je fais comme je peux.

Le parcours se durcit.

RAV2 km 20,500 de Francis se trouve en haut d'un colu vers une ferme. Francis ne doit pas avoir très chaud non plus sous ce temps pourri.

Je change de bidon et je poursuis en comptant les km. C'est plus accidenté montée / descente pendant 5km

A 4km de l'arrivée Marie-Pierre et Alex me rattrapent. Je croise Dom et Michel puis Michou et Bernard qui m'encouragent

mais je n'ai pas la force et plus envie de sourire ni de parler. J'en ai MARRE.

Je mets le cerveau en mode zéro pensée et je suis de loin M.Pierre et Alex pendant les derniers km qui sont plats.

A l'arrivée un dernier bain de pied à 2° et c'est fini... sous la pluie.

Je m'isole 2' seule pour remettre les idées en place et je reviens vers la tente où Claudie me sert un jus de myrtilles super chaud et après j'essaie de me changer.

J'ai tellement froid, les mains et les pieds gelés. Je mets un temps fou pour me mettre au sec. Claudie doit m'aider. Michel est rentré par le tracteur d'avant car il avait froid.

Oui car nous avons traverser l'énorme rivière en tracteur dans la remorque sinon impossible vu qu'il y en a jusqu'au niveau des roues.

Après retour à l'hôtel en navette.

Je me presse d'aller prendre une bonne grosse douche super chaude et miam miam. Ça creuse les émotions et le froid.

15h Repos et même sieste. Le ciel est toujours au ras des pâquerettes et tout le monde se repose. Après nous allons au supermarché par curiosité.

Il y a de tout mais c'est cher vu que tout est importé.

17h 30 Bière chez LAMAIGNERE. On refait la journée tous ensemble.

18h 30 Briefing pour le transfert de demain à NARSAQ et projection photos du raid White Désert en Égypte, magnifique et du Ladack en moto, trop bien.

Dîner puis Vincent nous passe les photos des 6 premières étapes du raid. Elles sont très belles.

21h 30 Retour à la chambre. Repos on bouclera la valise demain matin.

La journée a été assez dure, moment de calme.

5km g 31'13

10km g 1h02'08

RAV1 g 10km500 g 1h 05'18

15km g 1h35'55

20km g 2h13'14

RAV2 g 20km500 g 2h17'10

25km g 2h51'19

28km100 g 3h10'30 30km annoncé


22/08/2017

Lever à 7h 20, c'était grasse mat ! Petit déjeuner très tranquille.

Aujourd'hui aussi le temps est gris, sans pluie mais vent fort.

C'est une journée de transfert. Après 7 jours, nous partons à NARSAQ. Nous bouclons la valise et nous partons au 1er bateau à 10h 15.

Nous sommes avec une partie du staff, Serge, Claudie et Francis plus notre co-loc à Narsaq Anne et André et Monique. Nous embarquons pour 1h de navigation sur le POLAR TUT.

La mer est très agitée toute la première partie car le vent est fort. Ça gicle de partout, heureusement nous sommes à l'intérieur.

La 2ème moitié du voyage est plus calme, nous sommes au milieu des icebergs. Quand nous arrivons vers Narsaq, ils sont de plus en plus bleus, c'est superbe.

Débarquement sous la pluie. On nous emmène en 4 X 4 tout en haut de la ville – NARSAQ c'est 1200 habitants – pour récupérer notre logement, un appartement pour 3. 2 chambres et SDB commune.

Nous serons 7 trios à loger ici. Bel hébergement. Nous nous installons et à 13h nous descendons à pied, en coupant par des chemins 1km plus bas, au resto  où nous prendrons nos repas jusqu'à demain midi.

Après le repas, nous nous promenons dans Narsaq. C'est mignon, une belle bourgade avec toutes ses petites maisons colorées très très jolies.

 

Nous nous arrêtons par curiosité au supermarché, il est plus grand et on trouve de tout. On peut acheter, nourriture, meubles, électro-ménagers, vélos, scooter,quad et, et, fusil à lunettes !!

surprenant pour nous et il n'y en a pas qu'un. Ils servent pour se protéger des ours polaires, d'ailleurs tous les randonneurs que nous avons croisé (pas les nôtres)

qui partaient et campaient plusieurs jours avaient un fusil.

Nous rentrons sous la pluie et l'on se retrouve tous au salon où l'on cause pendant que d'autres tapent la belote.

17h 30 On ne change pas une équipe qui gagne, bière + ricard pour tous les présents.

Nous redescendons au resto où Serge nous fait le briefing de l'ultime étape.

Repas, ça bouchonne un peu au buffet, c'est un peu étroit.

Nous rentrons tous ensemble à la chambre.

Préparation du sac, demain c'est la der. J'ai un peu peur après une journée de repos/transfert et surtout le temps. Pourvu que ça ne soit pas pourri comme aujourd'hui.


 

23/08/2017

Lever 7h 30. Il fait gris mais la pluie a cessé. Ouf ! Je m'habille et je descends sac au dos au petit déjeuner. Michel ne descend pas maintenant.

Après le déjeuner, je prends mon bouquin. J'ai du temps, le départ se fait à 10h devant le resto.

9h 30 Départ des marcheurs. Première fois qu'on les voit partir. Ils vont jusqu'au Rav de Claudie et retour.


10h 00 ETAPE 7 - NARSAQ et ses environs– 23KM

D+ / D- 430m

10h Départ. Ils partent tous comme des tambours. Route goudronnée à travers Narsaq et vallonnée pendant 2km puis nous prenons une large piste

qui longe le fjord plein d'icebergs plus bleus et magnifiques les uns que les autres. Une fois l'anse passée nous continuons direction la montagne. Une large vallée.

Faux plat montant jusqu'au RAV1 6km de Claudie vers une ferme où il y a des vaches -1ère fois d'hab c'est des moutons -

Je remplis mon bidon, j'ai du mal, je souffle beaucoup ce matin.

1km après je me prends une gamelle, à plat ventre encore alors qu'il n'y avait même pas de cailloux, seulement un qui dépassait et je ne l'ai pas raté.

Je repars et ça commence à grimper avec de plus en plus de cailloux. Grosse côte entre le km8 et le RAV2 9km 800 de Stéphane où nous faisons ½ tour.

Robert est juste derrière moi, frais comme un gardon.

Je reprends la descente en levant bien les pieds sur la piste caillouteuse. C'est une belle vallée très large avec une large rivière.

Retour vers Claudie, Michou est avec elle. Je leur dis comme dans les bronzés ''j'suis fatiguée, j'voudrai dormir'' mais reste 6/7km. Après, c'est une belle piste plutôt sableuse, re-passage devant le fjord mais je ne me lasse pas de regarder. Je double Gérard et retour sur la route où j'accélère jusqu'à l'arrivée devant l'hôtel.

C'est bon, c'est fini. 7 étapes, un raid magnifique mais difficile surtout pour les pieds au milieu des cailloux.

Je suis un peu ''bleue'' de partout.

Bises à Serge. Embrassades, congratulations avec tous les participants. Grosse étreinte avec Janine. Je suis très contente qu'ils aient pu le faire pour sortir de tous leurs tracas.

Robert arrive juste derrière moi, il est au top. Il m'épate, lui qui n'a jamais couru ni aussi long, ni aussi intensif.

Nous montons à notre chambre. 1Km à pied....de côte, ça use, ça use !

Michel et moi nous vautrons sur une plaque en voulant couper.

Grosse, grosse douche. Trop top.

Nous redescendons manger. L'ambiance est très joyeuse. Normal tout le monde est content d'avoir fini.

15h 30 le soleil brille et photo de groupe sur le port avec les icebergs en fond d'écran.

Puis nous remontons boucler la valise.

Apéro, bière et pastis tous ensemble. On finit le stock au salon de notre logement Inuili.

18h, nous descendons une dernière fois vers le port de plaisance où nous devons manger avant d'embarquer sur le gros bateau.

22h 30 Embarquement. Serge doit refaire les cabines parce que certains n'ont pas leur âme sœur avec eux.

Ils ont mis les filles d'un côté, les gars de l'autre !

Donc nous changeons de coin et de cabine. C'était le coin de Vincent qui bossait déjà sur ses photos et on le déloge.

Nous l'aidons à emporter ses bagages au -1 et l'on intègre notre désormais couchette. Je fais mon lit, et je finis mon livre.

0h 20 On accoste, arrêt pour la nuit à QAQORTOQ. Nous dormons à quai !

5km g 27'28

RAV1 g 6km000 g 32'21

RAV2 g 9km800 g 1h07'05

10km g 1h08'54

RAV3 g 13km600 g 1h32'08

15km g 1h38'01

19km700 g 2h05'10 23km annoncé


24/08/2017

Trés mal dormi. Pourtant la couchette est confortable mais j'ai eu très mal aux jambes. Nous sommes toujours à quai à 6h 30 quand je me lève.

La plupart des passagers autour de nous – des jeunes – sont debout, ils ont bien bougé cette nuit !! pas très discrets.

Petit déjeuner et je monte sur le pont pour faire des photos. Très belle petite ville toute en couleur. Nous repartons à 8h de QAQORTOQ pour une journée de navigation.

Nous nous installons confortablement dans les fauteuils de la salle de projection, cool, pour voir défiler le paysage. Impossible d'aller dehors,

il ne fait pas beau et surtout pas chaud et de temps en temps il pleut. Puis nous allons dans le salon panoramique.

A 10h, projection du film sur Paul Emile VICTOR puis diverses questions à son fils.

Repas de midi à bord puis après midi tous ensemble dans la salle de resto, qui de jouer aux cartes, qui de refaire le monde quand soudain, on nous annonce une baleine en vue.

Tout le monde sur le pont et on la voit sortir trois fois, photo mais elle est loin. Retour à l'intèrieur car il pleut. A part, regarder le paysage, les icebergs, les cailloux,

nous papotons et Vincent nous passe une série de photos plus belles les unes que les autres.

L'après midi se passe tranquillement au rythme du bateau.

Repas du soir dans une ambiance cool, cool. La course est finie et nous sommes tous très décontractés. Encore une soirée de bavardages !!! et retour à la couchette, je vais essayé de dormir.

 

 

25/08/2017

Très bien dormi. Lever à 6h 30 car on accoste dans une petite bourgade PAAMIUT. Je m'habille et je vais faire un tour. C'est tout mignon, que des petites maisons.

Très courte escale et c'est reparti.

Petit déjeuner tranquille et matinée au chaud car le ciel est bas et il fait froid.

On fait, refait, défait le monde, pas grans chose de plus à faire.

Repas de midi et vers 13h nous pouvons enfin monter sur le pont car le ciel s'éclaircit en arrivant à notre destination à NUUK capitale du GROENLAND.

Le paysage est superbe, des montagnes et des cimes enneigées.

Arrivée à NUUK – 17000 habitants – grosse surprise. Accrochée à la montagne de grands bâtiments genre HLM et tours. C'est bizarre. On ne s'attend pas du tout à trouver des habitations comme ça ici !

On accoste enfin à 14h 45. Débarquement et un bus nous emmène à l'hôtel Hans Egede. Installation dans une chambre magnifique et balade en ville et jusque sur le bord de mer.

Je ramasse du sable et quelques galets du Groenland.

Passage dans le vieux NUUK et retour à l'hôtel en passant devant 2 centres commerciaux. La civilisation nous rattrape.

Grosse douche pour se retaper et à 18h 30, nous allons au resto en haut de l'hôtel pour la soirée remise des prix et repas de gala avec chants folkloriques inuit.

Après la soirée nous allons dormir du sommeil du juste.

 

26/08/2017

Lever 5h 45. Oups, j'ai  dormi ''comme un caillou''. On descend la valise et petit déj.

7h direction aéroport.

8h 45 Vol local de NUUK à KANGERLUSSUAQ – Arrivée 9h 35 pour une escale de 3h Rien à faire, rien autour juste les montagnes.

14h local, nous reprenons l'avion pour COPENHAGUE, arrivée à 22h 05 heure de chez nous (18h 05 au Groenland). Un peu fatiguée voir même beaucoup !

Plus envie de parler, juste envie de voir un lit! On prend la clef de la chambre, petite douche et dodo.

Très grosse journée de transfert.

 

27/08/2017

Lever 8h. Ca fait du bien.

Il pleut par grosses averses donc pas de balade dans Copenhague. La petite sirène doit avoir la queue dans l'eau !!!!! On papote à l'hôtel.

Départ pour l'aéroport vers 12h 30. Il est à 5' en bus. Enregistrement des bagages. Notre vol est à 16h, nous avons le temps d'attendre.

Décollage en retard à 16h 30 et nous sommes à Roissy CDG à 18h 10.

Au revoir à tous nos compagnons de raid en attendant les valises.

Nous redescendons tous les 8  en train.

Nous prenons le TGV à 19h 30 pour Lyon PD puis enfin Sainté 23h 10.

Michel remonte avec Vivi récupérer la voiture et nous ramène à la maison vers 0h.

Les bagages déposés au sous-sol, tous au lit à 0h 30.

Dur voyage de retour, fatiguant avec toutes les attentes.

J'AI AIME

  • Le pays complètement dépaysant avec les icebergs, les glaciers et les lacs.

  • Le staff, Serge, Claudie, Francis, Jean-Pierre et Stéphane au top.

  • Le groupe NED où l'ambiance était fort sympatique.

  • Notre groupe de 8 – les 6 Lerptiens + nos 2 Haut-Savoyards

J'AI PAS AIME

  • Casser mon appareil photo en courant  la 3ème étape, je n'ai plus pu faire de photos, Grrr

  • Chuter, me péter le menton et être bleue partout de la cheville au fessier !

  • Traverser 4 rivières avec une eau à 2° !!!!!!