Transmongolie 2006
Remonter Mon histoire Rome 87 Entraînement Photos Palmarès Compétitions 2002-2013 Désert Cup 2001 Egypte 2004 Transmongolie 2006 LADAKH 2010 Etoile Atacama 2013 Cubanita 2014 Crête 2014 Equateur 2015 Ile d'Elbe 2016 Transbaikal 2016 Mannequin occasionnel Parité Mérite Légion d'Honneur Presse Mes Videos Mes videos Sites Amis Mon Club

 


LA TRANSMONGOLIE

2 au 31 juillet 2006

Mercredi 12 juillet

Après avoir rempli et bouclé nos deux sacs à dos, nous voilà partis en bus de Saint Genest-Lerpt pour la gare du Clapier où nous prenons le train pour Lyon à 14 h.. 

TGV à 15 h.. jusqu’à Roissy. Deux heures plus tard, nous rejoignons l’hôtel où nous passerons la soirée et la nuit. 

Jeudi 13 juillet

Lever à 7h 00 - Petit déjeuner .

Rendez-vous à l’aérogare D avec NED dont Serge et Katy sont les organisateurs.

Nous retrouvons les autres participants. Nous sommes 17 coureurs, 8 VTTistes et 6 personnes du staff.

Nous décollons de Paris à 10 h 30 pour Berlin où nous atterrissons à midi.

Transfert avant d ‘embarquer à 14 h 30 pour OULAN BATOR où nous arrivons à 22h 30 soit 5h 30 locale  Nous sommes le 14 juillet.

Vendredi 14 juillet

On nous emmène à l’hôtel – Petit déjeuner en arrivant et dodo de 8 à 11h 

 Nous rencontrons notre guide, Perrine qui nous emmène faire la visite du musée de l’histoire de la Mongolie.

18h 30 briefing de NED pour nous expliquer le programme de notre séjour sportif. 

Samedi 15 juillet

Lever à 7h –   8h 00 départ pour l’aéroport.

10h 20 direction le sud. Atterrissage à 11h 40 à DALANZADGAD

Repas à 13h 00 - nous nous installons dans la yourte  

    

– Footing de 25’ dans le désert. Il fait grand soleil et chaud avec du vent. 

18h 30 Briefing de Serge et Katy avec description du parcours 1 de 22 km 500 et un col à 25% ! 

Dimanche 16 juillet

« La boite à outils » ! nous réveille à 6h du mat. 

Les VTT partent du camp de yourtes. 

Les coureurs,  transfert en bus 4X4 de 14km et l’on nous pose au milieu du désert !

8h 15 Départ de la 1ère étape pour 22km 500  

– Michel part en tête suivi de Bernd l’Autrichien et moi. Il court 100m devant nous. Il y a beaucoup de vent de face. 1er ravito à 7km 500. Michel m’attend et nous repartons à 3 jusqu’à ce que je prenne une photo et les 2 mecs me laissent seule. 2ème ravito au km15, ça monte doucement mais sûrement.

Et voilà le panneau, arrivée 5km

ça grimpe puis 4km ça monte toujours mais pas à 25% puis 3km, une pente plus forte où je marche. Juste après le km3, bascule au col et ça descend jusqu’à l’arrivée. Il fait un temps gris avec un ciel très bas. 

Arrivée, ouf ! C’était dur, surtout au niveau respiratoire. Départ à 1700m avec passage au col à 2390m et arrivée de 2290m.

En arrivant, nous montons la tente pour la 1ère nuit en bivouac.

 

Nous prenons une mini douche ! Avec 3l d’eau ! ! A 13h repas sous le chapiteau, c’est l’équipe des mongoles qui nous préparent à manger. C’est très bon. Petite sieste pendant la pluie et à 15h nous allons tous nous promener, autour, dans la vallée des faucons – très beau mais le temps est très gris.

En rentrant, nous tenons salon sous la tente. Il se met à pleuvoir un peu plus fort encore.

18h 30 briefing - 19h Souper et il pleut ! 21h retour sous notre igloo et dodo.

1ère étape DALANZADGAD – YOLIIN AM - 22 k 500

Ciel gris – vent de face – faux plat montant – col 5 km – arrivée bruineuse

Arrivée JO 2 h 04’48

MIC 2 h 02’28

Lundi 17 juillet

Il a plu toute la nuit – Le lever est reculé d'une heure – 7h debout. Il y a du brouillard, ciel bas, jour de novembre chez nous !

7h 30 petit déjeuner. Nous démontons les tentes mouillées que nous rangeons dans le bus jaune et nous partons à 8h 45 en bus 4X4 pour le transfert de 27km. Les VTT eux partent du camp. Lorsque nous descendons des bus au départ de l’étape, il y a un grand vent et nous sommes tous gelés. Nous nous habillons chaudement en plein désert, le comble !

Coup de feu à 10h, c’est parti pour la 2ème étape et 32km 500

Bernd, les 2 Michel et moi devant. Le vent est dans notre dos et nous nous réchauffons vite. De plus, nous allons vite. 1er ravito à 9km. Marine la benjamine du groupe arrive en VTT en même temps que nous. Petite pose pour boire et c’est reparti, c’est moi qui mène le train. Michel VA lâche et continue 150/200m derrière. Nous continuons à 3. 2ème ravito au km 18, Pascale la Mirabel nous accueille. Arrêt buvette et ça repart. Ça descend toujours et l’on arrive dans une vaste plaine. Pas de vent, il fait chaud. Je prends un coup de bambou et je m’accroche à Michel. Bernd est parti devant. 3ème ravito en plein marécage boueux. C’est Moun qui est plantée dans ce cloaque. Mon moral tombe dans mes chaussures qui sont lourdes tellement il y a de la boue. Je marche tout le tronçon boueux en essayant d’éviter ce cloaque … Michel est parti devant. A la sortie de ce terrain de cross, panneau arrivée 5km. Ça fait du bien, je repars, puis 4km, 3km faux plat montant. Au sommet de la bosse, j’aperçois le village et du blanc, ça se rapproche et en fait c’est la banderole NED. Youpi, c’est l’arrivée et ça fait du bien. Michel a rattrapé Bernd et gagné l’étape. MuMu arrive toute contente de sa course.

Après c’est montage de la tente pour la 2ème nuit en bivouac. Il se remet à pleuvoir. Petite sieste et à 14 h déjeuner. A 16h, nous allons au village de BALAN DALAÏ situé a environ 2km. C’est une ancienne base russe désaffectée. C’est assez triste. Il y a une école avec des jeux pour les enfants. En face un tout petit temple. Nous rencontrons des petits enfants, Marine leur donne des bonbons. Il y a des yourtes séparées en quartiers par des palissades pour le vent et la neige.

En revenant c’est briefing puis repas du soir.

Nous rentrons sous nos tentes à 21h 30.

2ème étape YOLIIN AM – BAYAN DALAÏ - 32km 500

Temps gris – Faux plat descendant – Vent dans le dos puis boue vers le 28ème km

Arrivée JO 2 h 31’07

MIC 2 h 27’52

Mardi 18 juillet

Lever à 6h 30, bien qu’il y en ait qui nous réveillent à 5h 45. Paquetage, repliage de la tente et petit déjeuner. On part à 8h pour 27km de transfert en 4X4. Les VTT partent du camp. Dépose au milieu de la toundra et d’un village de yourtes et départ de la 3ème étape et 31km à 9h. C’est tout droit dans une vallée très large avec une chaîne de montagne de chaque côté et quelques dunes de sable qui apparaissent.

1er ravito au km 11,500. Moun nous attend. Ce n’est pas facile, ça semble plat. Michel VA est avec moi et nous repartons ensemble après nous être abreuvés mais je le lâche insensiblement. De temps en temps mon tendon me titille.

2ème ravito, km 22, Pascale toujours gentille m’accueille. Je suis un peu naze, je m’appuie sur la table pour souffler. Je bois un grand coup et me mouille la tête. Il y a pas mal d’humidité. Michel VA arrive et je l’attends pour repartir ensemble en marchant et nous commençons la montée du col. 5 km interminable tout droit. Les bus nous doublent et je les regarde. C’est loin, très loin le col. Enfin après des efforts pénibles, j’arrive à la bascule seule, Michel a lâché, j’aperçois le panneau arrivée 1km. Il est interminable et l’arrivée est derrière un virage. 3 h 07, je suis cuite. Je m’assois et je bois un coca. Ensuite nous regardons arriver tous les autres. Nous sommes tous dans le même état. Nous avons trouvé cette étape difficile, usante.

Ensuite, nous montons la tente, installation et repos jusqu’à 14h 15. Repas frugal, petite sieste, massage et papotage. Personne ne s’éloigne du bivouac, la troupe est fatiguée. Il fait de plus en plus chaud et les fringues sèchent …mais puent !

L’après midi est très calme, plantés dans le désert. Autour, nous avons la montagne et au loin les dunes. Tout le monde bulle. 19h 30 briefing sur l’étape de demain, c’est le 1er des 3 marathons prévus ! 20h repas puis à 21h 20 retour à la tente. Préparation pour l’étape et au lit.

3ème étape BALAN DALAÏ – COL DE KHAVTSGAÏT - 31 k 500

Temps laiteux puis soleil – Piste caillouteuse et col sur 6km – faux plat entre le 22 et 28km

1er ravitaillement 11km 58’35 arrêt 1’55 1 h 00’30

2ème ravitaillement 22km 2 h 05’22 arrêt 2’02 2 h 07’24

Arrivée JO 3 h 07’19

MIC 3 h 00’15

Mercredi 19 juillet

Lever 6h ! il fait encore nuit. Plein de brume et une grosse humidité. Nous plions tout, la tente est mouillée ! ! Petit déjeuner et départ à 7h pour 15km en 4X4. On nous pose toujours au milieu de nulle part et à 7h 45 nous partons pour la 4ème étape et 42km en ligne droite ! Nous sommes 4 devant, les 2 Michel, Bernd et moi. Tout va bien aujourd’hui, les jambes et le moral. En début de course, il fait une humidité énorme et nous gouttons beaucoup. La piste est très bonne sur les 9 premiers km  puis on passe sur une piste en tôle ondulée et cailloux !

1er ravito, km 11. Tout va bien. Nous repartons tous les 4 sur la piste cabossée. La brume se lève.

2ème ravito, km 22. A gauche les grandes dunes apparaissent de plus en plus, c’est super beau et il fait beau et chaud. C’est plus sec. Michel VA nous laisse et ralentit. Bernd creuse l’écart et part seul devant et nous restons tous les 2, Michel et moi jusqu’au point d’eau au km 27. Petit arrêt, pose boisson et nous repartons. Michel me dit d’aller devant car il n’est pas bien à mon allure. Je prends 20/30m qui vont rester jusqu’au 3ème ravito au km 33 où Moun nous attend avec Cathy qui me dit qu’il y a 3km en moins. C’est l’Amérique ! je repars ravigotée et quelques centaines de mètres plus loin c’est le panneau arrivée 5km. Youpi ! Mais les 5 derniers sont très longs, on voit les yourtes à l’horizon et elles ne grandissent pas vite. Km 3 avant l’arrivée, point d’eau, je m’arrête et je bois. Km 2, c’est long cette ligne droite. Km 1, enfin ! mais il est interminable. 

Et voilà, les drapeaux et la ligne. Ça s’est bien passé, j’ai mieux résisté qu’hier, le moral était beau comme le temps. Nous papotons sur la ligne. Arrivent Michel de suite derrière moi, le petit Michel, puis Claude, Mireille et Solange. Je vais sous la yourte. Nous ne montons pas la tente. Que c’est bien ! Après c’est la douche, une vraie dans des sanitaires hyper propres. SUBLIME.

Séance photos et papotage sous la tonnelle jusqu’au briefing. Demain, nous courons dans les dunes, photos ! 20h repas et 22h dodo dans la yourte.

4ème étape COL de KHAVTSGAÏT – DUNES de KHONGOR - 39km

Très brumeux puis grand soleil – Bonne piste sableuse puis caillouteuse puis à nouveau sableuse

Arrivée JO 3 h 35’45

MIC 3 h 36’29

Jeudi 20 juillet

Lever 6h 30. Cette nuit, ça n’allait pas, l'estomac en vrac. Départ en 4X4 pour la ligne à 7h 30.

Départ de la 5ème étape pour 22km. Nous démarrons dans le sable, Je cherche le dur sur la piste en sable pendant 4/5km puis la piste est plus roulante. Arrivée au 1er ravito au km 10. C’est le toubib qui est en place. On tourne à 90° et on file droit, face à la grande dune de KHONGOR en légère descente pendant 2 bornes. Après, j'attaque la dune et là c'est superbe – Exceptionnel. Ça doit être le paradis. 

Ce sont des très grandes dunes. 5 km là dedans, seule au monde. Je passe vers le point d’eau de Pascale puis de Moun, ensuite vers Cathy et les VTTistes. Photos, photos, photos. Et je sors des dunes, Jean Luc nous fait signe en bas. Oh de l’herbe ! Je bois un coup et je cours jusqu’à la rivière. J’enlève chaussettes, semelles et sable et je traverse de l’autre côté . Arrivée sur l’autre berge, je remets tout et je repars un peu égarée. Pas de balise, donc je suis les traces des premiers. Un village de 4 yourtes ! après je file tout droit à l’arrivée, il reste 3km. Je vois notre camp qui grandit et j’arrive en 2h 04’. Contente – C’était sublime. Nous attendons les autres. Bisous, photos puis une bonne douche et repos sous la tonnelle à l’ombre car la température grimpe. A 13h, déjeuner. Ensuite, je me fais percer l'ongle de pouce du pied droit car j’ai un hématome  et ça commence à s’infecter ! Ça lance. C’est pas joli, joli mais à la guerre comme à la guerre.

Petite sieste réparatrice puis à 16h 30 discussion avec Perrine sur la Mongolie, ses us et coutumes, ses habitants, leurs vies. Très intéressant. 19h 30 briefing. Nous commençons à remonter demain vers la Mongolie verte, celle des cartes postales. 20h repas du soir et 22h dodo.

5ème étape DUNES de KHONGOR - 22km

Grand soleil – sable puis piste, 5km de dunes et 4km de piste jusqu’au yourtes

Arrivée JO 2 h 04’46

MIC 1 h 58’05

Vendredi 21 juillet

  1. Lever 6h 30. Nous quittons le camp de yourtes, pas de tente à plier. 7h petit déjeuner et démarrage à 8h. Les VTT sont partis à 7h 30 pour 83km ! nous pour 56km en bus 4X4. Nous arrivons vers 9h 30. Départ de la 6ème étape pour 26km à 9h 45. D’abord du plat avec des montagnes au loin. Au ravito 1, il y a Moun toujours accueillante. Petit arrêt et c’est reparti, nous montons vers des yourtes et un petit « colu ». Nous sommes dans un endroit volcanique, le sol est rouge et noir, petite descente puis plat jusqu’au ravito 2 où Pascale nous attend avec un petit mot gentil. Je repars, Michel VA est devant moi. Après une petite descente, nous arrivons dans un oued caillouteux, sableux difficile et démoralisant. Au km2 avant l'arrivée, soudain il y a de l’herbe, pas la grande prairie mais… 1km, je suis à 10’’ derrière Michel et nous coupons à travers le désert jusqu’à l’arrivée où il m’attend et nous passons la ligne main dans la main.

Nous regardons les autres arriver puis rituel habituel, montage de tente au pied de la montagne qui saigne. Repas à 14h 45. Super repas, nous mangeons mieux qu’en camp de yourtes, nos cuistots mongoles nous soignent. Après, nous faisons une petite sieste. Soudain le vent se met à souffler à décrocher les tentes et il pleut !

La pluie s’arrête enfin et nous faisons le briefing à 19h 30, dehors. C’est l’anniversaire de Françoise que nous avons failli perdre hier sur l’étape des dunes et retrouvée 3h après que nous soyons tous arrivés ! Nous buvons une bière à sa santé, repas du soir à 20h, préparation des affaires et dodo à 22h.

6ème étape Camp de KHONGOR – DULAAN BOGD - 26km

Soleil pâle – piste plate puis colu avant le 18èmekm et passage de oued avant 2km 500 de l’arrivée puis bonne piste

Arrivée JO 2 h 27’36

MIC 2 h 23’20

Samedi 22 juillet

Il a plu cette nuit et au moment de se lever à 6h 30, Serge nous donne 1h de plus car il tombe des cordes. Donc, lever à 7h 30, petit déjeuner et départ de la 7ème étape pour 30 km à 8h 45. La piste est plate. Michel et Bernd partent devant, je suis, puis je les rejoins et je passe devant. Je mène le train. Bernd marque Michel à la culotte et ne cherche même pas à me suivre ! Je les lâche jusqu’au 1er ravito. Bernd part de suite, Michel suit et moi, je repars comme d’habitude en marchant et ensuite je trotte. Je rattrape Michel et nous courons ensemble jusqu’au 2ème ravito. C’est Pascale qui est sous le mauvais temps. A partir du 15ème km ça monte dur jusqu’au 23ème km. Au 2ème ravito, Michel me laisse, il part devant et fait sa vie. Il fait très mauvais et avant le col nous ramassons la grosse saucée. En descendant, je prends les jambes en bois et j’ai froid aux cuisses  ! Arrivée 2h 51 plus tard avec Michel VA, main dans la main après qu’il m’eut rattrapé dans la descente. Nous arrivons dans une large vallée plus verte mais ce n’est pas encore la Mongolie à herbes grasses. Ensuite c’est plantage de tentes. Petite douche réparatrice et bière salvatrice et repas à 14 h puis petite sieste d’1/2 h. Vers 16h, nouvelle averse ! ça sèche, ça mouille ! 

Ensuite nous sommes allés au village de BOGD en bus à 15km du camp. Nous allons d’abord dans l’école ! C’est assez bizarre comme bourgade. Il y a une partie avec d'anciens bâtiments soviétiques désaffectés et des « quartiers » de yourtes entourées de palissades en bois car c’est très venté. Une piste pour l’entraînement des chevaux. Une mamie et ses petits enfants assis par terre. Je fais des photos sur le numérique et je leur fais voir, ils sont contents.

 

Nous filmons et faisons des photos. Retour au camp, il fait beau. A 19h 30, briefing : demain, c’est repos, nous avons un transfert de 210 km jusqu’à ARKVAYKER. Dodo à 22h.

7ème étape DULAAN BOGD – BOGD 30km

Temps gris puis grosse pluie au col et arrivée sous le soleil – Piste plate sur 15km puis montée jusqu’au col 23ème km et descente sur 7 km

Arrivée JO 2 H 51’10

MIC 2 h 47’32

Dimanche 23 juillet

Lever 6h. C’est journée transfert. Pas d’étape aujourd’hui. Nous déjeunons et nous rangeons tout. Départ à 7h dans notre bus 4X4 jaune.  Nous papotons et nous en prenons plein les yeux car ça devient de plus en plus beau. Arrêt toutes les 1h 30. Nous arrivons à 13h à ARKVAYKER. Nous avons vraiment changé de paysage. C’est vert et ça fait du bien. Repas au resto puis visite du marché jusqu’à 16h. Il y a de tout. Certains achètent des chapeaux typiques mongoles. Puis, nous repartons pour 1h 30 jusqu’au bivouac dans un super coin vert le long d’une rivière. Nous plantons la tente près de la rivière. Il ne fait pas beau et le brouillard est accroché aux montagnes. Ensuite, avec Michel, nous allons faire des photos des yaks, des chevaux aux alentours. 19h 30, briefing. Serge nous annonce la journée de demain et je craque. J’ai mal aux quadriceps, aux jambes. Il va faire mauvais, froid et c’est 43 km 500. Je suis complètement cuite.

20h repas et 21h 40 dodo. Il faut que je me retape.

 

Lundi 24 juillet

Lever 6h 30. Il pleut, c’est humide, il fait froid, le top ! Déjeuner, lever du camp et départ à 8h. Je suis habillée comme l’hiver, collant, tshirt, polaire, coupe vent et poncho !  sans oublier les gants ! ! Départ de la 8ème étape et 43 k 500, la plus longue étape. Je pars tout doux avec les 2 Michel, Bernd et Claude. C’est faux plat montant, descendant des « radadas » comme dit Serge. Nous arrivons vers un village au 10ème km. Les gars partent à droite, Claude et moi, nous suivons. Je ne vois plus de balise aussi, nous nous arrêtons, les 3 mecs plus loin aussi. Donc virage à 90° et nous coupons à travers le village et avec Claude, nous arrivons au 1er ravito au km 11, en tête ! nous repartons, les gars sont à nouveau devant. Vers le 13ème km c’est le col. Je marche, je cours, Claude me rattrape dans la descente et nous ne nous quitterons plus jusqu’à l’arrivée. C’est vallonné mais hyper beau. Dommage qu’il fasse si gris. Le moral n’est pas très haut, heureusement à 2 c’est mieux. Vers le 21ème km, nous devons traverser la 1ère fois la rivière et oh ! surprise, notre Suisse préféré, Christophe nous attend, nous fait monter sur son dos et nous transporte de l’autre côté. Ça me réconforte, j’avais tellement la hantise de me mettre dans l’eau froide que ça m’a mis le moral à zéro. Nous courons, nous marchons, nous trottons jusqu’au 2ème ravito au km 22, c’est Moun qui nous attend. Petit mot gentil et nous repartons. Entre le 2ème et 3ème ravito, nous prenons chacune une gamelle. Claude en roulé boulé et moi 200m après en vol plané ! Les jambes sont lourdes et les pieds en plomb. 3ème ravito au km 33 c’est Pascale qui nous attend. Un sucre, de l’eau et nous repartons en marchant. Environ 7 km avant l’arrivée c’est la 2ème rivière ! Le passage se fera à nouveau sur le dos de Christophe. On lui payera la bière à l’arrivée. Nous arrivons fourbue après cette étape difficile à cause du mauvais temps et de la longueur, mais contente et main dans la main avec Claude. Nous avons fait le plus dur. Petit thé chaud juste après la ligne, ça fait du bien. Comme d’habitude, nous montons la tente. A 14h repas bienfaiteur. Puis petit repos. Après, nous nous baladons aux alentours, découvrons la flore de montagne, nous sommes entourés d'edelweiss. Retour au camp. 19h 30 briefing – 20h repas et à 21h 40 dodo.

Aujourd’hui, sur cette étape j’ai couru, trotté, marché avec Claude et quelquefois brouté !

8ème étape ARKVAYKER – KHAYRKHAN UUL - 43km 500

Départ sous la pluie et ciel très bas – temps gris pendant toute l’étape - Piste plate puis col au 13ème km – 21ème et 36ème km passage de rivière.

Arrivée JO 4 H 50’06

MIC 4 h 12’29

Mardi 25 juillet

A partir de 1h 30 du matin et jusqu’à 6h, il pleut. Lever à 6h 30. Nous avons les yeux  tout gonflés ! bizarre, nous sommes tous dans le même état. Que s’est-il passé cette nuit ? Nous déjeunons et nous rangeons la tente. Elle est trempée. Nous partons en bus pour 18 km par le col juste après l’endroit où nous avons couché. Les VTT partent du camp. Descente dans une vallée magnifique. Le bus s’arrête à l’entrée d’un village et à 9h, nous partons pour la 9ème étape et 26 km de piste plate, avec 2 fois la rivière à traverser. 

La 1ère fois après environ 2 km. Nous avons encore notre porteur, Christophe, qui prendra sur son dos toutes les filles plus Bernd et Michel VA. Super Christophe. Donc, les pieds sont aux secs. Nous courons à 4, Michel VA, Claude, Marine et moi jusqu’au 1er ravito où Moun nous accueille. Nous repartons et Marine décroche doucement. Je fais un vol plané rattrapé de justesse ! Nous poursuivons à 3 jusqu’au 2ème ravito situé juste après un pont ! rare les ponts, c’est le 1erque nous passons. Pascale nous attend toujours gentille. Tout va bien, nous n’allons pas vite, les raideurs sont fatigués. La piste est bonne. Nous passons au milieu d’un troupeau de yaks. Je prends des photos, il y a grand soleil. A 3 km de l'arrivée, Marine nous a rejoint et nous mettons le turbo jusqu’à l’arrivée. Nous passons l’arrivée tous les 4. Nous sommes dans un endroit paradisiaque et il fait super beau, enfin ! Nous plantons la tente pour la dernière fois, ouf ! Nous nous installons. Le moral est remonté comme le soleil dans le ciel. Repas à 13 h 30 au soleil. J’ai faim. Petite sieste jusqu’à 15h et après nous allons voir le site des chutes d’ORKHON. MA-GNI-FI-QUE. Nous nous posons un moment au bord de la rivière, nous écoutons le bruit de l’eau avant le retour au camp. Ensuite, bain de pied à la bétadine pendant plus d’une heure car j’ai les 2 pouces des pieds explosés. 19h 30 briefing. 20h repas du soir et 22h dodo. Demain c’est la der et nous avons décidé de courir tous ensemble, enfin presque bien que Serge n’y croit pas.

 

9ème étape KHAYRKHAN UUL – Chutes d’ORKHON - 26km

Temps très beau, ensoleillé – Piste plate et en bon état

Arrivée JO 2 h 33’18

MIC 2 h 18’12

Mercredi 26 juillet

Lever 6h. Petit déjeuner et nous plions la tente pour la dernière fois. Tout est rangé au moment où il se met à tomber des cordes, encore ! Départ 7h pour 4h de transfert en 4X4 ! Nous laissons les VTTistes après 20 km et nous continuons à travers la Mongolie verte et magnifique. Dépose des coureurs à 21 km de l’arrivée finale du raid.

Départ de la 10ème étape pour 21 km avant le final dans une grande montée. Nous partons tous ensemble et nous grimpons en marchant ou en trottant. Bernd part seul devant, et il y a le groupe avec les 2 Michel, Claude, Solange, Mireille, Mumu, Annick, Marine, Jean Marie et moi. D’abord une bonne montée et une descente interminable et très pentue. Je dois marcher tellement j’ai mal aux pieds, je ne peux plus. Nous arrivons au 1er ravito. Dominique est partie seule devant. Jusqu’au 2ème ravito, c’est vallonné le long du fleuve, c’est très beau mais il pleut. Nous chantons, et racontons des histoires. Mireille a du mal à rester avec le groupe aussi je reste avec elle. Après le 2ème ravito, nous voyons le panneau arrivée 4km  ! toute la troupe est contente. Nous nous soutenons, nous attendons et nous blaguons jusqu’à un km de l’arrivée dans une bonne côte où Bernd et Michel nous attendent. Dominique a passé la ligne, seule !!!! . Nous nous prenons par la main tous les 11 et nous passons la ligne en chantant  « 300km à pied, ça use, ça use » La ligne franchie, c’est accolade et embrassade. Nous avons fini notre périple, sous la pluie mais heureux sans d’énormes bobos. Nous attendons tous les autres, Marie Françoise, Marie Thérèse, Roger, Françoise, Bernard et Anne Marie. Nous rentrons sous la pluie. Nous sommes heureux de rejoindre le camp de yourtes mais la déception va être grande. Surprise ! dans les yourtes humides et mouillées, oui oui, il y a des cafards, il paraît que ce sont des scarabées mais c’est idem. C’est immonde. Je cours à la douche et c’est du même acabit, délabré, plein de cafards. Et on doit y passer 2 nuits. Affreux. Je prends quand même la douche mais par obligation.

Ensuite, je quitte mes trainings car j’ai le pouce droit hyper enflammé. Le gauche me fait mal aussi mais c’est supportable. Je commence par prendre les antibiotiques. Je ne veux pas avoir un gros problème avant de rentrer.

A 18h, nous assistons à un magnifique spectacle de danses et chants avec des enfants ainsi qu’une petite contorsionniste.

19h 30 remise des prix dans la bonne humeur. 21h repas du soir et soirée sous la yourte resto avec bière et vodka ! ça va laisser des traces chez certain(es) ! dodo minuit, enfin dodo est un grand mot puisque je suis attentive à ce que les cafards ne couchent pas avec moi dans mon sac de couchage !!

10ème étape KURJHIT – ERDENE ZUU - 20km

Temps gris puis pluie jusqu’à l’arrivée – Départ en côte, gros col puis grande descente puis piste vallonnée et 1500 en côte à l’arrivée. Etape ensemble avec le groupe de 11.

Arrivée JO 2 h 08’00

MIC 2 h 08’00

Jeudi 27 juillet

Lever 9h. Petit déjeuner et départ pour la visite du monastère de ERDENE ZUU. Visite des temples chinois et tibétains et achat de cadeaux souvenirs. 13h, repas. 15h visite à la ferme yourte et spectacle de chants mongols puis démonstration de dressage de chevaux. 

18h retour au camp. Nous assistons à un concert d’un groupe de musiciens et chanteurs mongols en plein air. C’est vraiment très beau . C’est superbe. 

Repas à 21h sous la yourte resto et nous allons nous coucher à 23h. Il y a des cafards sur le lit, affreux ! La journée a été très bien, la nuit va être terrible !!

Vendredi 28 juillet

Lever à 6h 30. J’ai très mal dormi, réveillée toute les ½ h par les bébêtes. Nous préparons le sac et nous le portons au bus. 7h petit déjeuner et départ à 8h pour OULAN BATOR. Nous sommes très contents de partir de cet endroit, je me demande pourquoi ! Nous avons un transfert de 350km. Nous nous arrêtons toutes les 1h 30. Arrêt repas à 13h et nous repartons vers 14h 30. Nous arrivons dans la capitale à 16h 30. C’est hallucinant : la circulation, la poussière, la pollution. Ça grouille dans tous les sens. Nous sommes loin des steppes vertes et calmes !

A 17h, installation à l’hôtel. Une chambre, un lit et surtout la douche. Je défais mon sac, 5 cafards ! Je range à nouveau tout nickel. 19h 30 briefing puis repas dans un resto très chic. Nous rentrons et nous nous arrêtons à une terrasse pour boire une bière comme des vacanciers normaux !!!!!! retour à l’hôtel à 23h 30 et dodo. Nous sommes cuits.

Samedi 29 juillet

Lever 8h 15. C’est presque la grasse mat ! J’ai faim. Petit déjeuner copieux. 9h 45 rassemblement puis nous allons faire nos emplettes souvenir dans un grand magasin d’artisanat mongol. 13h repas dans un resto coréen, super. 14h re emplettes ! 16h 30 retour tranquille à l’hôtel. Je trie, je range, petite sieste et douche, c’est bon la douche ! Katy et Serge sont partis cet après midi pour Pékin pour aller faire la reconnaissance de la route de la soie. 18h 45 briefing de Jean Luc, Moun et Pascale puis repas et dodo à 22h 30.

Dimanche 30 juillet

Lever à 8h 45. Petit déjeuner et départ à 9h 30, à pied, pour aller visiter le monastère d’OULAN BATOR. C’est plus grand que celui de Karakorum. Il y a un monde fou et beaucoup de mariés ! Il fait très beau. Nous visitons les temples. Il y a beaucoup de petits moines très jeunes !!!! 12h 30, repas en ville dans un grand resto qui a dû être ouvert seulement pour nous ! 14h 30, nous repassons dans le grand magasin et nous rentrons tous les 2.

Petite sieste et à 19h, repas au resto du premier jour. C’est notre dernier soir en Mongolie et à Oulan Bator. En rentrant, nous nous posons sur les marches de l’hôtel jusqu’à ce que la pollution (poussière et gaz d’échappement) ne nous chasse. Et nous allons au lit à 21h 30.

Lundi 31 juillet

Lever à 3h du matin (20h en France). Le jour le plus long ! départ à 4h pour l’aéroport. Nous enregistrons les bagages jusqu’à Paris et nous attendons que tout le groupe soit prêt pour dire au revoir à Perrine notre guide. Après avoir passé la douane, nous attendons le départ prévu à 7h. Nous décollons à 9h 05 ! ! juste 2h de retard. Comme l’avion n’est pas plein, nous circulons, l’équipage italien est sympa. Arrivée à BERLIN à 17h 30 (10h 30 heure locale). Re enregistrement pour Paris et décollage à 13h 30. Nous atterrissons à PARIS à 15h. Récupération des bagages. Au revoir à tous et direction la gare TGV.  Dans le train, nous dormons un bon moment. Arrivée à Lyon Part-Dieu à 20h 12. Notre train pour St Etienne est à 20h 25 mais Patrice et "Les cénobites tranquilles" sont là, nous attendent et ne nous laissent pas repartir. Patrick à préparé le repas chez son frère et nous attend. Nous sommes kidnappés ! Nous sommes cuits, cela fait 24h que nous sommes debout et ce n’est pas fini. C’est Gérard qui nous ramène à Saint Genest-Lerpt mais je crois bien que nous avons eu des moments d'absence pendant le trajet.

Nous tombons dans notre lit à 2h du matin (9h en Mongolie) soit 30h après notre réveil ! ! dur, dur la vie.

Transmongolie 2006

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Classement Transmongolie 2006

classement

NOM PRENOM

étape 1

étape 2

étape 3

étape 4

étape 5

étape 6

étape 7

étape 8

étape 9

étape 10

général

22,5 km

32,5 km

31 km

39 km

22 km

26 km

30 km

43,5 km

26 km

21 km

293,5 km

1-1H

TRITSCHER Bernd

2:01:24

02:28:25

02:53:38

03:33:13

01:51:03

02:22:36

02:44:22

03:58:04

02:14:08

02:08:00

26:14:53

2-2H

VILLETON Michel

2:02:28

02:27:52

03:00:15

03:36:29

01:58:05

02:23:20

02:47:32

04:12:29

02:18:12

02:08:00

26:54:42

3-3H

VASSALIERE Michel

2:09:07

02:37:25

03:08:44

03:46:03

01:53:03

02:27:36

02:51:10

04:08:56

02:33:18

02:08:00

27:43:22

4-1F

VILLETON Jocelyne

2:04:48

02:31:07

03:07:19

03:35:45

02:04:46

02:27:36

02:51:10

04:50:06

02:33:18

02:08:00

28:13:55

5-2F

CHAMOT Claude

2:19:06

02:44:45

03:24:42

03:54:41

02:06:28

02:43:34

03:00:25

04:50:06

02:33:18

02:08:00

29:45:05

6-3F

GREAU Solange

2:30:25

02:58:46

03:42:39

04:24:36

02:15:40

02:55:02

03:21:19

04:57:56

02:40:56

02:08:00

31:55:19

7

CHABASSIER Mireille

2:30:37

02:58:46

03:42:39

04:03:00

02:19:08

02:58:33

03:25:16

05:15:43

02:51:10

02:08:00

32:12:52

8

DAVID Muriel

2:38:05

03:03:15

04:13:30

04:41:22

02:25:45

03:02:20

03:13:22

05:02:48

02:43:33

02:08:00

33:12:00

9

JAUGEY Annick

2:32:35

03:06:46

04:27:30

04:41:22

02:25:45

03:02:20

03:13:22

04:57:31

02:49:20

02:08:00

33:24:31

10

GRANDJEAN Dominique

2:35:42

03:13:30

03:50:37

04:25:02

02:37:20

03:48:55

03:53:16

05:43:31

03:10:09

02:02:50

35:20:52

11

PAPIEROK Jean Marie

3:01:23

03:46:30

04:14:02

05:06:46

02:33:32

03:10:15

03:39:48

05:22:22

03:00:20

02:08:00

36:02:58

12

LAPIERRE Roger

2:57:57

03:23:10

04:19:24

04:56:46

02:42:53

03:15:00

03:38:30

05:52:51

03:24:40

02:16:00

36:47:11

13

NARZUL Marie Thérèse

3:04:06

03:36:30

04:31:41

05:24:40

02:53:55

03:48:55

04:19:19

06:01:43

03:36:34

02:21:00

39:38:23

14

BROS Bernard

2:55:08

03:49:52

04:24:50

5:24:40

02:48:55

03:39:10

04:19:19

06:31:43

03:36:34

02:28:00

39:58:11

15

GOUSSIN Marie Françoise

3:21:44

04:18:30

04:50:33

05:31:26

03:05:31

03:56:41

04:20:34

06:42:18

03:36:34

02:30:00

42:13:51

16

ALTMANN Anne Marie

3:45:10

04:50:10

05:47:10

06:43:25

03:44:18

04:27:00

04:57:04

07:37:48

04:19:30

02:58:00

49:09:35

BOLLIET Marine

02:06:28

02:33:18

02:08:00

VAN DEN BERG Christophe

01:55:02

LEGRAND Arnaud

02:09:32

NC

BOUCHER Françoise

3:30:16

03:46:30

04:50:43

07:13:25

04:18:18

04:38:00

4:16:37

02:43:00