Désert Cup 2001
Remonter Mon histoire Rome 87 Entraînement Photos Palmarès Compétitions 2002-2013 Désert Cup 2001 Egypte 2004 Transmongolie 2006 LADAKH 2010 Etoile Atacama 2013 Cubanita 2014 Crête 2014 Equateur 2015 Ile d'Elbe 2016 Transbaikal 2016 Mannequin occasionnel Parité Mérite Légion d'Honneur Presse Mes Videos Mes videos Sites Amis Mon Club

 


    Désert CUP 2001

                                                                          

Nous sommes une équipe de 15 coureurs, 5 femmes et 10 hommes 

groupés au sein d’une association : les ''GONES RUNNERS''

dont je suis la marraine et Joseph MAHMOUD 

( médaillé d’argent du 3000 steeple lors des Jeux Olympiques 

de Los Angeles en 1984 et toujours recordman d’ Europe), le parrain.

Nous nous sommes lancés dans une aventure sportive du 4 au 10 novembre 

en participant à la Désert CUP. Cette épreuve est une course à pied non-stop 

en autosuffisance alimentaire sur une distance de 168 kilomètres. 

Du désert de ‘’Lawrence d’Arabie’’ en passant par les plateaux du Rift 

qui domine le Wadi Araba, l’itinéraire se termine à l’intérieur de la cité troglodyte 

de Pétra la ville rose aux 800 temples.

Parmi les 15 coureurs, 7 ont déjà participé au marathon des sables, 

tous ont déjà fait une ou plusieurs fois le marathon de Paris, de Lyon, à l’étranger New York, 

Los Angeles, Londres. Des grandes classiques françaises : Marvejols-Mende, Marseille-cassis, 

Paris-Versailles. 


C’était un projet, il s’est concrétisé la semaine du 4 au 11 novembre 2001. Je suis

partie courir la DESERT CUP avec mes amis les Gones Runners.

   

Nous étions 12 Gones en Jordanie plus 8 membres de notre fan club

(sponsors et compagnes) 

       

ainsi que 4 Gones à Lyon pour la logistique(infos sponsors, famille, amis, médias).

Tout avait été préparé, pensé, réfléchi depuis un an.

De l’alimentation à la préparation physique et mentale, des sponsors aux médias

sans oublier les reportages et photos.

J’ai vécu une belle aventure pédestre et humaine, des instants merveilleux

de solidarité, de sérénité, de plénitude dans le désert de WADI RUM

et dans la cité antique de PETRA mais aussi de douleur physique, de fatigue

extrême.

Nous sommes arrivés à AMMAN la capitale, le 4/11. Après un transfert en car

de 3 heures et quelques km en 4 x 4, nous voilà installées au camp de base

pour 2 nuits et un jour. Nuits en tente bédouine et en communauté (25 environ

par tente) et doux moments de décontraction et de rigolade avant l’effort.  

                           

Lundi 5 – vérification des sacs et des équipements obligatoires

(– ration de survie – boussole – sac de couchage – vêtement chaud …)

tout est O.K. Nous avons la journée devant nous pour admirer le désert,

grimper sur les rochers alentour et s’amuser avant le jour J, rencontrer les autres,

faire des photos.

Mardi 6 – 8 h 30 – l’hélico nous ensable avant le top départ. Bises aux Gones

et c’est parti pour moins de 48 h, mon temps d’engagement.

Je cours, je marche, je rame, je m’ensable. J’ai tout fait dans ma vie d’athlète,

du cross, de la piste, beaucoup de route, quelques trails, de la montagne

mais que  c’est dur le sable . J’ai l’impression que mes pieds ne vont pas dans le

 même sens que moi dans le sable  profond.

CP (check point) 1 – 2 – 3 – il fait de plus en plus chaud, mais j’aime ça.

La température tourne autour des 35° mais après 14 h  elle commence à décliner

CP 4, j’ai trouvé des compagnons Alain, Patrick, Charles et quelques autres.

Un moment de parcours ou plusieurs tronçons. On se voit, on parle, on se quitte,

on se retrouve un peu plus loin ou au CP, ainsi on oublie la fatigue et on ne se

décourage pas.

Au CP 5, il fait nuit et surtout le froid commence à pincer. Il est un peu plus de

16 h 30, la température va descendre autour des 5°. Oh ! Le choc thermique !

Que je n’aime pas le froid !

Ne pas s’arrêter, continuer le plus longtemps possible tant que le courage

et la volonté sont là et que la fatigue me laisse tranquille.

CP6 puis CP7 et 8: ça commence à tirer, j’arrive au CP9 épuisée. On m’apprend

que je suis 3ème féminine, ça me fait plaisir mais je suis cuite. Je m’appuie sur le

 4X4, rien ne va plus, la tête tourne, j’ai la nausée. Je fonce sous la tente, m’enfile

 dans le duvet et rideau. Nous sommes le 7/11 et il est 3 h 20. J’ai couru et

marché 18 h 50 !

CP 9 – 5 h 35, je me réveille en sursaut, un coureur m’a posé son sac à dos

sur la tête. Heureusement car je n’ai pas entendu ma montre. Debout et je pars

aussitôt. J’ai froid j’ai mis le sac de couchage sur les épaules. Le soleil se lève,

l’eau du camel-back est gelée, je n’arrive pas à boire et puis je m’égare.

Moment de découragement. Plus de point rouge ni de trace de chaussures

– demi-tour, je retourne sur mes pas : 10/15mn de perdues .

Ou sont les Gones ? Michel, Gérard, Bernard devant. Et les autres ?

J’arrive au CP10, Michel est passé à 5 h 52.

 Bernard et Gérard, 1/2 h avant moi.

Je remplis le camel-back avec la poudre et je repars. C’est ici le début de la

montagne, 43km avec un gros dénivelé mais toujours aussi désertique.

Je croise les bédouins. De quoi vivent-ils ? Il n’y a rien. Et leurs chèvres,

comment mangent-elles ? Il n’y a que de petits buissons secs et pas un arbre.

Je n’ai pas vu de coureurs ni de 4X4 depuis le CP9. Seule, je marche seule

(air connu). La forme revient avec la chaleur et je me sens de mieux en mieux.

Je me remets à courir. Juste avant le CP11, 3 jeunes Jordaniens

m’accompagnent et me parlent mi-anglais, mi- arabe. Ils veulent tour savoir,

d’où je viens, qui je suis ?

CP11 – je croise Gégé et Bernard qui partent. A plus ! on se reverra. Petite pose,

 je me nourris en buvant du maxim , c’est super. Je n’ai aucun problème gastrique.

 Tout va bien mais j’en ai trop emporté alors je distribue mes sachets de poudre

à mes compagnons de désert. Je fais un tabac, on m’appelle Mme Maxim !!

Au CP12, on me dit que Michel est passé à 10 h 30, il ne doit pas être loin de

l’arrivée, s’il ne l’a déjà passé et surtout j’apprends que je suis 2ème. Mais où est

la seconde ? Elle s’est perdue ! J’aurai dû demander à combien elle était devant

moi. Je continue toute heureuse. Je cours sur terrain plat et un peu en descente

mais j’ai des problèmes au genou droit et l’adducteur gauche. Je marche en côte.

Après le village de TAIYIBA,  une longue côte à vous couper les jambes et le

moral, mais au loin j’aperçois mes deux Gones. J’accélère et    je les rejoins avant

le CP13. Pointage, allègement maximum du sac pour finir et encouragements

du fan club qui passait à cet instant et c’est parti pour les 8,5km du dernier tronçon.

Véritable sentier de caillasse puis 570 marches à descendre dans PETRA,

                                                        

1200m de Siq et un petit km avant la délivrance. L’arche d’arrivée et voilà c’est fini.

168km de bonheur, de merveilles, de souffrance et de fatigue mais de joie et

d ‘émotions intenses. Je l’ai fait et je ne le regrette surtout pas.  

               

J’ai vécu des moments fabuleux en JORDANIE que je n’oublierai pas.

Merci aux coureurs qui m’ont accompagné – à mes amis les Gones Runners

et tous ceux qui nous ont soutenus, encouragés : nos sponsors, nos familles,

nos amis. L’aventure n’aurait jamais eu lieu sans votre soutien et votre

compréhension.  

Place

NOM

Nation

Temps

Catégorie

place /

categorie

Moy./ horaire

1

OLMO Marco

I

20h 19' 38"

V2

1/35

8.26 km/ h

2

AL AQRA Salameh

JOR

21h 39' 43"

S

 

7,76

3

JOLY

FRA

21h 42' 44"

S

 

7,74

             

18

VILLETON Michel

FRA

29h 16' 37"

V1

5/70

5,74

32

SOZZI Gérard

FRA

32h 28' 22"

V2

5/35

5,17

35

CARMOIN Bernard

FRA

32h 28' 27"

V2

6/35

5,17

36

VILLETON Jocelyne

FRA

32h 28' 27"

F V2

1/4

5,17

75

PORTRAT Valérie

FRA

39h 33' 32"

F V1

4/17

4,25

98

JANIN André

FRA

42h 16' 42"

V1

38/70

3,97

109

GRENIER Patrice

FRA

45h 51' 11"

V1

42/70

3,66

128

DIDELET PASCAL

FRA

49h 18' 48"

V1

50/70

3,41

137

DAVID Muriel

FRA

49h 51' 36"

F V1

8/17

3,37

180

DIDELET Elisabeth

FRA

55h 21' 07"

F V1

15/17

3,04

180

VALLEDOR Manuel

FRA

55h 21' 07"

V2

33/35

3,

sur 229 coureurs au départ
Tous les objectifs des Gones Runners ( 36h - 48h - 62h ) sont respectés : pas de pénalité.

Temps: moyenne sur 3 coureurs, équipe mixte obligatoire.

Place

Equipe

Moyenne

1ère

AR- ROAZHONIZ SOJA SUN

28h 44' 29"

2ème

Les GONES RUNNERS 1

31h 24' 30"

3ème

JORDAN TEAM 1

31h 24' 49"

 

6ème

Les GONES RUNNERS 3

45h 43' 47"

8ème

Les GONES RUNNERS 4

48h 51' 48"

Une deuxième place avec 19 secondes d'avance sur la 3ème équipe !!!!

Equipe 2 : non classée, abandon d'Elisabeth DUPONT au km120, sur blessure au genou / Patrice / Gérard

Equipe 3 : Valérie/ André/ Manuel.

Equipe 4 Muriel /Pascal et Elisabeth DIDELET.